Retraite complémentaire

Retraite complémentaire

Retraite complémentaire

La retraite complémentaire constitue le 2ème pilier de la retraite obligatoire. Comme son nom l’indique, elle intervient en complément de la retraite de base.

Les caisses de retraite complémentaires obéissent à leurs propres règles de calcul des pensions, d’âge de départ, de réversion, etc. Pour certains, leur mode de fonctionnement se rapproche de celui des organismes de Sécurité Sociale. Tel est le cas notamment pour les régimes des salariés du secteur privé et des agents non titulaires de l’État des collectivités publiques que sont l’AGIRC-ARRCO et l’IRCANTEC. Ces régimes fonctionnent en points, ce qui peut faciliter la compréhension par les particuliers de leurs droits à pension, mais non de leur mode de calcul. Fonctionnaires, salariés des régimes spéciaux, travailleurs indépendants, professions libérales et exploitants agricoles disposent aussi de régimes propres qu’il convient de bien décrypter pour planifier son budget, lors de la retraite.

Toutes ces règles sont toutefois suspendues au projet de réforme des retraites qui prévoit la fusion des 42 régimes de retraites existants (base et complémentaires) en un régime universel, dont le vote à l’Assemblée nationale est prévu pour 2020.

STATUT :

Questions pratiques - Retraite complémentaire

Dossiers - Retraite complémentaire

Vécus - Retraite complémentaire