Comment calculer la retraite complémentaire AGIRC-ARRCO ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Dirigeant salarié | Salarié | Retraité

Jusqu'à présent, au cours de sa vie professionnelle, le salarié du secteur privé acquerait des points de retraite au régime ARCCO (non-cadre) ou aux régimes ARRCO ET AGIRC (cadre ou assimilé) par le biais de cotisations patronales et salariales.

À partir du 1er janvier 2019, tous les salariés du privé acquièrent des points de retraite complémentaire au régime unifié AGIRC-ARRCO.

Chaque année le régime va attribuer une valeur à ces points de retraite. Ces derniers seront au moment de la liquidation convertis en euros afin de délivrer la pension de retraite.

Cette pension complémentaire s’ajoutera à la pension de retraite de base.

ARRCO-AGIRC : un régime en points 

Le régime de retraite complémentaire fonctionne sur la base d'un cumul de points acquis tout au long de la vie professionnelle du salarié sur la base de cotisations prélevées sur son salaire par les employeurs successifs.

Chaque année, l'AGIRC-l'ARRCO attribue une valeur à ces points de retraite.

En novembre 2018, la valeur du point AGIRC était de 0,4378 € et celle du point ARRCO de 1,2588 €.

À partir de 2019, il y a une seule valeur de point pour le point AGIRC-ARRCO, il s'agit de la valeur du point ARRCO, soit 1,2588 €.

La valeur du point changeant chaque année, il est difficile de prévoir précisément quel sera le montant de la pension de retraite complémentaire avant d’avoir liquidé sa retraite.

AGIRC-ARRCO : comment est calculé le nombre de points de retraite ?

Calcul de la retraite complémentaire AGIRC-ARRCO ? 

Pour obtenir une estimation du montant de sa retraite complémentaire, le salarié doit multiplier le nombre de points par la valeur du point.

Le nombre de points retraite est consultable en ligne sur le site agirc-arrco.fr dans l’espace personnel du salarié.

À compter de janvier 2019, le salarié doit tenir compte du système de coefficient de solidarité, appelé aussi bonus-malus.

Si le salarié a cotisé dans d’autres régimes que le Régime général, il doit tenir compte des pensions de retraite de base et complémentaires versées par les caisses de retraite correspondantes (Sécurité sociale des indépendants, mutualité sociale agricole, caisses de retraite des professions libérales,...).

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.