Quelles sont les différences entre les régimes ARRCO et AGIRC ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Dirigeant salarié | Salarié

Les deux accords nationaux interprofessionnels du 30 octobre 2015 et du 17 novembre 2017 ont mis en place la fusion des régimes complémentaires de retraite des salariés AGIRC et ARRCO à effet du 1er janvier 2019.

Concrètement, cela signifie que la convention AGIRC de 1947 sur l’encadrement et l’accord de 1961 sur l’Association des régimes de retraite complémentaires (ARRCO), pour les non-cadres, ont disparu au 31 décembre 2018.

Jusqu'au 31 décembre 2018, les salariés du secteur privé étaient obligatoirement affiliés à l’ARRCO et, lorsqu'ils étaient cadres ou assimilés cadres, à l’ARRCO et à l’AGIRC.

Au 1er janvier 2019, les salariés du privé cotisent au seul régime « AGIRC-ARRCO ».

En pratique, une part de leur salaire est prélevée chaque mois pour être versée aux caisses de retraite complémentaire de l’AGIRC-ARRCO.

Qu'est-ce que l'ARRCO ? 

L’ARRCO était l’Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des Salariés. Elle représentait un peu plus de 18 millions de salariés cotisants et 12 millions de retraités au moment de la constitution du régime unifié.

L’ARRCO assurait la gestion des retraites complémentaires pour l’ensemble des salariés  du secteur privé :

  • Ouvriers
  • Employés
  • Techniciens
  • Agents de maitrise
  • Cadres

Qu'est-ce que l'AGIRC ? 

L'AGIRC était l’Association Générale des Institutions de Retraite Complémentaire des Cadres. Elle représentait environ 4,2 millions de salariés pour 3 millions de retraités au moment de l'instauration du régime unique.

L’AGIRC gérait les retraites complémentaires des salariés cadres et assimilés-cadres. Les non-cadres ou assimilés ne cotisaient pas au régime de retraite complémentaire AGIRC.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.