Epargne salariale

Epargne salariale

Epargne salariale

Participation, intéressement, primes de l’employeur, épargne collective, actionnariat salarié, tel est le vocabulaire de l’épargne salariale. Un vocabulaire qui confirme que l’entreprise peut être un lieu de partage des bénéfices.

En règle générale, l'épargne salariale dépend du bon vouloir des employeurs. Bon nombre d'entre-eux comprennent les avantages qu’ils peuvent tirer de cet outil de rémunération, non seulement pour eux-mêmes et leurs conjoints, mais aussi pour fidéliser leurs collaborateurs.

À court terme, l’épargne salariale peut atténuer les charges sociales et la fiscalité tant pour l’entreprise que pour ses bénéficiaires. À long terme, elle permet de constituer un portefeuille de placements financiers, souple d’utilisation, pouvant notamment servir au moment de la retraite.

Tous ces outils méritent d’être mieux compris et plus utilisés. D’autant que les pouvoirs publics favorisent fiscalement et socialement le développement de l’épargne salariale. La loi Macron du 6 août 2015, lui donne de nouveaux atouts pour conquérir les TPE/PME. Dans le même objectif, la récente loi PACTE de 2019 a largement modifié l’ensemble des dispositifs d’épargne salariale.

STATUT :