Comment calculer la retraite complémentaire des pharmaciens ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Libéral | Retraité

Les pharmaciens dépendent de la caisse d’assurance vieillesse des pharmaciens (CAVP) pour leur retraite complémentaire. Le régime de retraite complémentaire des pharmaciens est en partie géré par répartition et en partie par capitalisation.

Le montant de la pension de retraite complémentaire des pharmaciens est soumis à des conditions d’âge et de cotisations.

Conditions pour percevoir sa retraite complémentaire de la CAVP

Les conditions d’obtention de la retraite complémentaire des pharmaciens sont différentes pour la retraite par répartition et pour la retraite par capitalisation.

Dans les deux cas, la pension de retraite complémentaire peut être perçue dès l’âge légal de départ à la retraite.

CAVP : la retraite en répartition

L’obtention de la retraite complémentaire par répartition pour les pharmaciens est fonction de l’année de naissance de l’assuré :

Année de naissance

Age de départ à taux plein

Avant 1953

65 ans

En 1953, 1954 ou 1955

66 ans

En 1956 et après

67 ans

  • Pour les personnes nées avant 1953, une minoration de 1,25 % est appliquée par trimestre d’anticipation
  • Pour les personnes nées en 1953, 1954 et 1955, une minoration de 0,50 % est appliquée par trimestre d’anticipation entre 65 ans et l’âge du taux plein
  • Pour les personnes nées en 1956 et après, une minoration de 1,25 % est appliquée par trimestre d’anticipation entre l’âge légal et 65 ans et une minoration de 0,50 % est appliquée par trimestre d’anticipation entre 65 ans et l’âge du taux plein

La retraite complémentaire par répartition de la CAVP dépend du nombre d'annuités cotisées. Une majoration de 10 % est accordée aux parents de 3 enfants

CAVP : la retraite en capitalisation

La pension de retraite complémentaire en capitalisation des pharmaciens est versée sous la forme d’une rente viagère. Son montant est déterminé en fonction d’un coefficient de conversion du capital en rente.

Le taux appliqué pour la liquidation dépend de l'âge et des différents paramètres suivants :

CAVP : calcul de la retraite complémentaire par répartition

Le montant de la pension de retraite complémentaire par répartition par an se calcule de la manière suivante :

Retraite = Nombre d’annuités cotisées au cours de l’activité du pharmacien libéral X La valeur d’une annuité de référence

La valeur de l’annuité CAVP est fixée à 269,89 € en 2019.

Une annuité équivaut à 4 trimestres.

EXEMPLE

Pour une carrière de 41,25 annuités :

41,25 X 264,58 = 10 914 €

CAVP : calcul de la retraite complémentaire par capitalisation

La pension de retraite complémentaire par capitalisation de CAVP est variable selon l’option, l’âge du pharmacien et le taux appliqué lors de la liquidation. Un coefficient de conversion est appliqué sur le capital acquis.

Les pharmaciens conventionnés ont droit à un supplément de retraite ASV.

À NOTER

L’assuré qui a cotisé moins de 10 ans à droit au remboursement des cotisations versées à 65 ans.

Comment demander sa retraite complémentaire des pharmaciens ?

La demande de liquidation de la retraite complémentaire CAVP se fait à l’adresse suivante :

Service allocataires : CAVP
45 rue de Caumartin
75441 Paris Cedex 09

L’assuré reçoit alors un formulaire de « Demande de retraite » qu’il doit retourner accompagner des pièces justificatives suivantes :

  • Photocopie du certificat de radiation de l’Ordre des pharmaciens
  • Relevé de carrière (téléchargeable sur le site cavp.fr)
  • Photocopie intégrale du livret de famille ou de la carte d’identité pour les célibataires
  • Relevé d’identité bancaire (RIB)

La réversion de la pension de retraite complémentaire des pharmaciens

Pour la retraite complémentaire par répartition, le conjoint survivant d'un assuré décédé peut percevoir une pension de réversion de 60 % à partir de 60 ans, sans condition de ressources.

La réversion de la retraite complémentaire CAVP est attribuée au conjoint survivant marié ou divorcé mais non remarié.

Au moment de la liquidation de la retraite complémentaire par capitalisation, le pharmacien choisit ou non la possibilité d'une réversion au profit de son conjoint en cas de décès. Celui-ci perçoit alors entre 50 et 100 % de la pension due, suivant l'option de cotisation supplémentaire choisie.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.