Perte d'autonomie

Perte d'autonomie

Perte d'autonomie

La dépendance ou perte d’autonomie, se définit par l’impossibilité totale ou partielle d’accomplir seul certains actes de la vie quotidienne (AVQ).

Lorsque les premiers signes de dépendance apparaissent, la personne affectée et son entourage sont rarement préparés à affronter la situation.

L’une des solutions pour se prémunir contre le risque dépendance, consisterait à souscrire un contrat d’assurance dépendance, qui peut garantir à l’assuré une prestation financière en cas de perte d’autonomie totale ou partielle.

En plus des aides sociales versées par les pouvoirs publics, les prestations des contrats dépendance peuvent contribuer à financer le maintien à domicile ou l’hébergement en maison de retraite médicalisée (EHPAD) de la personne atteinte d’une dépendance lourde. En cas de perte d’autonomie plus modérée, il est possible de se tourner vers des structures non-médicalisées (résidence-autonomie, MARPA...).

Conscients des enjeux liés à la dépendance, les pouvoirs publics font des efforts réguliers pour apporter des réponses. La loi relative à l’Adaptation de la société au vieillissement (ASV) constitue un premier pas : elle a reconnu le rôle du proche aidant, lui a octroyé un droit au répit, ou encore, a revalorisé l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Mais au regard des contraintes budgétaires et de l’ampleur des besoins, l’action de l’État ne peut rester que limitée. Aider les aînés à vieillir dignement est devenu un défi majeur pour les familles.

STATUT :