À quel âge peut-on prendre sa retraite AGIRC-ARRCO ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Dirigeant salarié | Salarié

Les retraités, anciens salariés du secteur privé, perçoivent une pension complémentaire de l'AGIRC-ARRCO.

Le montant de la pension complémentaire du salarié est conditionné par son âge au moment du départ en retraite, la durée d’assurance dans le régime de base et sa situation (handicap, métier, exercé).

Le salarié peut demander sa retraite complémentaire à partir de 57 ans avec une minoration définitive de sa pension plus ou moins forte selon le nombre de trimestres manquants.

Un nouveau dispositif de bonus/malus temporaire s’applique pour certaines catégories de retraités à compter de 2019.

Une retraite AGIRC-ARRCO et âge du taux plein 

La retraite complémentaire AGIRC-ARRCO est considérée comme étant à taux plein, ou maximale, lorsque l’assuré a atteint l’âge de départ à taux plein ou lorsque la durée d’assurance requise est respectée.

L’assuré a atteint l’âge de départ à taux plein 

L’âge de départ à taux plein est fonction de la date de naissance de l’assuré : 

Date de naissance

Âge de départ à taux plein

Avant le 1er juillet 1951 

65 ans 

Entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951

65 ans et 4 mois 

Au 1er janvier 1952 

65 ans et 8 mois 

Au 1er janvier 1953 

66 ans 

Au 1er janvier 1954 

66 ans et 4 mois 

Au 1er janvier 1955 

66 ans et 8 mois 

Au 1er janvier 1956 et pour les années suivantes

67 ans 

L’assuré a atteint la durée d’assurance requise 

Un assuré qui n’a pas atteint l’âge du taux plein peut tout de même bénéficier d’une retraite à taux plein, c’est-à-dire maximale, s’il respecte le cumul des deux conditions suivantes :

  • Il a atteint l’âge légal de départ à la retraite qu’il lui permet déjà de bénéficier de la retraite de base de la Sécurité sociale. Cet âge légal est conditionné par la date de naissance des assurés :

Age légal de départ

Date de naissance des assurés

60 ans

Avant le 1er juillet 1951

60 ans et 4 mois

Nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951

60 ans et 9 mois

Nés en 1952

61 ans et 2 mois

Nés en 1953

61 ans et 7 mois

Nés en 1954

62 ans

Nés à compter du 1er janvier 1955

  • Il dispose d'un nombre de trimestres suffisants. On parle alors de durée d’assurance requise. Cette durée est à son tour conditionnée par la date de naissance de l’assuré :

Durée d’assurance requise

Date de naissance des assurés

160 trimestres

Nés avant 1949

161 trimestres

Nés en 1949

162 trimestres

Nés en 1950

163 trimestres

Nés en 1951

164 trimestres

Nés en 1952

165 trimestres

Nés en 1953 

165 trimestres

Nés en 1954

166 trimestres

Nés en 1955, 1956 et 1957

167 trimestres

Pour les assurés nés en 1958, 1959, 1960

168 trimestres

Pour les assurés nés en 1961, 1962, 1963

169 trimestres

Pour les assurés nés en 1964, 1965, 1966

170 trimestres

Pour les assurés nés en 1967, 1968, 1969

171 trimestres

Pour les assurés nés en 1970, 1971, 1972

172 trimestres

Pour les assurés nés à compter de 1973

À NOTER

L’assuré peut obtenir sa retraite à taux plein dans des situations particulières : assuré handicapé, carrière longue, pénibilité…

Une retraite AGIRC-ARRCO minorée 

L’assuré peut demander sa retraite complémentaire à partir de 57 ans sans remplir les conditions du taux plein au régime de base. Sa retraite complémentaire sera alors réduite d'un coefficient de minoration définitif.

Ce coefficient de minoration n'est pas le même selon que l’assuré a atteint l’âge légal de départ à la retraite ou non.

  • L’assuré a atteint l’âge légal de départ à la retraite (62 ans) et le nombre de trimestre manquants pour obtenir une retraite de base à taux plein est inférieur à 20. Le coefficient de minoration qui s’applique sera fonction de l’âge ou du nombre de trimestres validés par la Sécurité sociale (C’est la solution la plus favorable qui s’applique). Voir le tableau
  • L’assuré a au moins 57 ans et n’a pas atteint l’âge légal de départ à la retraite. Le coefficient de minoration dépend de l’âge atteint au moment de la demande de retraite complémentaire. Voir le tableau

Calcul d’une retraite AGIRC-ARRCO minorée 

La formule de base du calcul de la retraite complémentaire est la suivante :

Retraite = Nombre de points X Valeur du point

Dans le cas où la pension de retraite complémentaire est minorée, la formule du montant de la retraite est la suivante :

Retraite = Nombre de points X Valeurs du point X Coefficient de minoration

Dispositif de minoration/majoration temporaire

Pour es personnes nées à compter du 1er janvier 1957, qui demanderont la liquidation de leur retraite complémentaire à partir du 1er janvier 2019, un dispositif de minoration/majoration temporaire a été mis en place.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.