Choix du statut social du dirigeant

Choix du statut social du dirigeant

Choix du statut social du dirigeant

Avant de créer son entreprise, le dirigeant doit s’interroger sur la nature de l’activité qu’il compte développer.

Les formalités sont en effet différentes, selon que les métiers exercés soient de nature commerciale, artisanale ou libérale. Par ailleurs, certaines professions sont accessibles uniquement sous condition de formation ou de diplôme.

Différentes options s’ouvriront ensuite pour exercer l’activité, soit en nom propre, soit en société commerciale -pour les artisans-commerçants ou industriels- ou civile pour les professions libérales.

Le statut social du dirigeant dépendra de la structure juridique choisie et de la fonction qu’il occupe au sein de celle-ci. En fonction de son statut, deux régimes de protection sociale s’offrent au dirigeant d’entreprise : assimilé-salarié, il est affilié au Régime général de la Sécurité sociale, ou bien travailleur non-salarié (TNS), il est affilié au Régime social des indépendants (RSI).

Deux mondes différents s’ouvrent alors au niveau des cotisations, des prestations sociales et de l’accès à des formules d’assurances supplémentaires collectives ou individuelles en santé, prévoyance, retraite et dépendance. L’aide d’un professionnel est alors très précieuse pour le choix du statut social du dirigeant.

STATUT :