L’auto-entrepreneur

L’auto-entrepreneur

L’auto-entrepreneur

S’installer en tant qu’auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur), c’est devenir un chef d’entreprise. Même si l’ensemble des formalités sont allégées, les candidats sont soumis à des obligations qui varient selon la nature de leur activité.

Le système de l’auto-entrepreneur permet de créer une entreprise sous le régime fiscal de la micro-entreprise, à condition de respecter les plafonds de chiffre d’affaires. L’auto-entrepreneur n’est pas, par ailleurs, soumis à la TVA.

L’auto-entrepreneur bénéficie aussi d’un régime simplifié de calcul et de paiement des cotisations et contributions sociales obligatoires. Le statut donne accès à la même couverture sociale que les autres professions indépendantes : assurance maladie et maternité, retraite de base et complémentaire.

Selon la nature de l’activité ou les modalités d’exercice (activité principale ou accessoire), ces couvertures seront gérées par le Régime social des indépendants (RSI), la Caisse interprofessionnelle des libéraux (CIPAV) ou par le Régime général de la Sécurité sociale.

Ouvert à tous, l'activité d'auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal mais aussi par un salarié, un fonctionnaire, un retraité ou un étudiant. Certaines professions ne sont néanmoins pas accessibles avec le statut d’auto-entrepreneur.

Depuis 2009, date de la création du statut, plus d’un million d’entreprise ont été lancées sous le régime de l’auto-entrepreneur.

STATUT :