Le parcours de soins coordonnés

Le parcours de soins coordonnés

Le parcours de soins coordonnés

Le parcours de soins coordonnés concerne l’ensemble des adhérents à la Sécurité sociale dès l’âge de 16 ans. Introduit par la réforme de l’Assurance maladie de l’année 2014, ce dispositif incite les patients à adopter des pratiques vertueuses quant à leurs dépenses de santé.

La plus significative de ces mesures est la désignation par le patient d’un praticien référent, le médecin traitant, professionnel de santé qu’il convient de consulter avant de se rendre chez un spécialiste. Au cœur du parcours de soins coordonnés, le médecin traitant est l’interlocuteur privilégié du patient. Il assure un suivi médical personnalisé, coordonne les soins, oriente le patient vers d’autres confrères. Le patient peut choisir librement son médecin traitant, qu’il doit déclarer à sa caisse d’Assurance maladie.

Le respect du parcours de soins coordonnés conditionne le niveau de remboursement de l’Assurance maladie et des complémentaires santé responsables : le patient qui est dans le parcours de soins bénéficie d’un remboursement optimal de ses frais de santé. Hors parcours de soins, il s’expose à des pénalités financières : le ticket modérateur, c’est-à-dire le reste à charge, est majoré. Or, ce surcoût ne sera pas pris en charge par les contrats de complémentaire santé.

Exceptions aux parcours de soins, certaines spécialités peuvent être consultées en accès direct, sans passer par le médecin traitant. Ces consultations ne font pas l’objet d’une majoration du ticket modérateur, dès lors que l’assuré a déclaré un médecin traitant.

STATUT :