Qu'est-ce que le médecin traitant ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Micro-entrepreneur | Dirigeant non-salarié | Dirigeant salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

Dans le cadre du parcours de soins coordonnés, tout assuré social doit déclarer un médecin référent, appelé « médecin traitant », en charge de son suivi médical.

Depuis 2017, la désignation d’un médecin traitant a été étendue aux enfants de moins de 16 ans. L’un au moins des deux parents ou le titulaire de l’autorité parentale choisit le médecin traitant et le déclare à la caisse d’Assurance maladie de l’enfant. Même si l’enfant a deux lieux de résidence, un seul médecin traitant par personne peut être désigné.

À NOTER

Pour les enfants de moins de 16 ans, il n'y a pas de réduction du remboursement en l'absence de déclaration de médecin traitant ou de non-respect du parcours de soins coordonnés..

Le parcours de soins coordonnés incite les patients à consulter leur médecin traitant avant de prendre rendez-vous avec un spécialiste. Cette démarche conditionne le niveau de remboursement de l’Assurance maladie obligatoire (AMO).

Le médecin traitant est donc au cœur du dispositif du parcours de soins, puisqu’il est l’interlocuteur privilégié du patient et assure la coordination des soins de ce dernier.

Définition et rôle du médecin traitant

Au cœur du parcours de soins coordonnés, le médecin traitant joue un rôle central dans le suivi médical personnalisé et coordonné du patient. En effet, le médecin traitant :

  • Assure les soins et la prévention de 1er niveau
  • Coordonne les soins et s'assure du suivi médical optimal du patient
  • Oriente le patient dans le parcours de soins coordonnés
  • Centralise toutes les informations dans le dossier médical du patient
  • Établit le protocole de soins pour les patients atteints d’une affection longue durée (ALD)

Comment choisir son médecin traitant ?

Le choix du médecin traitant est laissé à l’appréciation de l’assuré social avec accord du praticien, sans contraintes particulières :

Le médecin traitant peut exercer au sein d’un cabinet médical, d’un hôpital, dans un centre de santé ou encore seul.

Qui peut être médecin traitant ? 

Tout médecin inscrit au Conseil de l'Ordre peut être médecin traitant :

  • Médecin généraliste
  • Médecin spécialiste
  • Médecin libéral
  • Médecin hospitalier
  • Médecin urgentiste
  • Médecin salarié d'un centre de santé

Le choix du médecin traitant est nominatif et individuel

Le médecin choisi par l’assuré, est désigné nominativement lors de la déclaration de médecin traitant. En outre, le choix du médecin traitant est individuel, il ne peut y avoir de déclaration commune.

À NOTER

Si le médecin traitant est absent ou indisponible, ou en cas d’éloignement géographique de l’assuré, ce dernier peut consulter un autre praticien sans être pénalisé dans le remboursement de ses soins. En effet, dans ces cas, le patient respecte le parcours de soins, on parle d’exception au parcours de soins coordonnés.

Qui choisir comme médecin traitant ? 

Aucune obligation n’oriente le choix du médecin traitant. Il est toutefois recommandé de choisir le médecin traitant qui connait le mieux l’assuré (médecin de famille).

Cependant, les membres d’une même famille n’ont pas obligatoirement le même médecin traitant.

Sous peine d’être moins bien suivie et d’être moins bien remboursée, toute personne doit faire le choix de son médecin traitant.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.