Retraite de base : qu’est-ce-que le taux plein ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Auto-entrepreneur | Dirigeant non-salarié | Dirigeant salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

Le taux de pension est l’un des paramètres principaux du calcul de la retraite de base. Lorsque le taux est dit « plein », cela signifie qu’il est maximum. Un taux plein est de :

  • 50 % dans les régimes alignés (régime général, sécurité sociale pour les indépendants, mutualité sociale agricole pour les salariés)
  • 75 % dans la fonction publique

Deux paramètres permettent d'obtenir le taux plein : la durée d'assurance requise et l'âge de retraite à taux plein. Lorsque l'assuré ne les remplit pas, sa pension de retraite de base subit une décote.

À NOTER

Percevoir une retraite à taux plein ne signifie pas pour autant que la pension de retraite est maximale.

Calcul de la retraite de base

Le calcul de la retraite de base est le suivant :

RPM X Taux X Durée d'assurance / Durée d'assurance requise

  • Durée d’assurance : nombre de trimestres acquis par l’assuré dans UN régime (par exemple le régime général)
  • Durée d’assurance requise : nombre de trimestres requis pour atteindre le taux plein, TOUS régimes confondus
  • RPM : revenus professionnels moyens (salaires, traitements, revenus non-salariés...)
  • Taux de liquidation : taux de pension

Lorsque le taux de liquidation est maximal, l’assuré a atteint le « taux plein ». Ce montant est différent selon les régimes :

  • Régimes alignés : 50 %
  • Régime des fonctionnaires : 75 %

Lorsque l’assuré part en retraite avant d’avoir atteint le taux plein, le taux sera minoré par une décote et par conséquent la pension également.

Âge de départ à taux plein et durée d'assurance requise

Deux paramètres permettent de déterminer si le taux est plein :

Ces deux paramètres sont fonction de l’année de naissance de l’assuré.

Si l’assuré a atteint la durée d’assurance requise, il bénéficie du taux plein et sa pension de retraite sera maximale.

Si l’assuré à atteint l’âge du taux plein, il bénéficie également du taux plein. Cependant, si par ailleurs, il n’a pas atteint la durée d’assurance requise, sa pension subit un coefficient de proratisation. Sa retraite de base ne sera pas maximale, même si le taux pris en compte dans le calcul de la pension est le taux plein.

Pour connaitre les paramètres propres à sa génération, dans les régimes alignés, faire le simulateur âge et durée d'assurance.

L’assuré réunit les deux paramètres du taux plein

EXEMPLE

Jean-Charles est salarié. Il est né en 1952. Pour lui, l’âge de départ à taux plein est de 65 ans et 9 mois et sa durée d’assurance requise est de 164 trimestres. Or, il remplit ces deux conditions. Il percevra une retraite à taux plein (50 % pour les salariés).
Son revenu annuel moyen est de 30 000 €.

Sa pension de retraite de base sera de :

164/164 X 30 000 X 0,5 = 15 000 € annuel

L’assuré réunit l’un des deux paramètres du taux plein

L’assuré peut percevoir une retraite à taux plein, car il remplit l’un des deux paramètres nécessaires (âge du taux plein ou durée d’assurance requise).

EXEMPLE

Jean-Charles atteint la durée d’assurance requise

Avec le même exemple, Jean-Charles a atteint la durée d’assurance requise (164 trimestres), mais il part à la retraite 2 ans avant l’âge du taux plein (65 ans et 9 mois). Cela ne change rien au calcul de sa retraite.

164/164 X 30 000 X 0,5 = 15 000 € annuel

EXEMPLE

Jean-Charles atteint l’âge de départ à taux plein

Dans le même exemple, Jean-Charles a bien atteint l’âge de départ à taux plein (65 ans et 9 mois), mais il lui manque 4 trimestres pour atteindre la durée d’assurance requise (164 trimestres).

Sa pension de retraite sera de :

160/164 X 30 000 X 0,5 = 14 634 € annuel

Ici s’opère une proratisation, c’est à dire que le rapport (division) 160/164 = 0,98, vient diminuer la pension. De son côté le taux reste plein.

À NOTER

Ne pas confondre proratisation et décote. La décote est également une minoration de la pension, mais elle s’applique lorsque le taux n’est pas plein (taux réduit).

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.