Retraite de base : comment calculer la surcote ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Auto-entrepreneur | Dirigeant non-salarié | Dirigeant salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

La surcote correspond à une majoration de la pension de la retraite de base. Elle s’applique lorsque l’assuré continue son activité au-delà de la durée d’assurance requise pour bénéficier du taux plein et après l’âge légal de départ à la retraite.

Le mécanisme fonctionne depuis le 1er janvier 2004 avec des taux de majoration différents selon que les trimestres cotisés se situent avant ou après le 1er janvier 2009.

Les conditions d’application de la surcote 

La surcote est une majoration de la retraite de base. Elle est attribuée à l’assuré pour chaque trimestre cotisé à compter du 1er janvier 2004 au-delà :

  • De l’âge légal de départ à la retraite (entre 60 et 62 ans selon la date de naissance de l’assuré)
  • Du nombre de trimestres nécessaires pour bénéficier de la retraite à taux plein (167 trimestres pour les assurés nés entre le 1er janvier 1958 et le 31 décembre 1960 et 172 trimestres pour les assurés nés à partir du 1er janvier 1973).

Depuis le 1er janvier 2009, chaque trimestre supplémentaire à la durée d’assurance requise donne droit à une majoration de la pension de 1,25 % (soit 5 % par an). Ce taux est réduit à 0,75 % pour les professions libérales.
Ces taux de majoration sont différents pour la période allant du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2008.

Il n'y a pas de démarche à accomplir pour bénéficier de la surcote, elle sera prise en compte automatiquement lors du calcul de la pension de retraite. 

Exemple de calcul de surcote 

Monsieur Durand est né en mars 1948. Il souhaite prendre sa retraite à 69 ans, après avoir été salarié toute sa vie.

Il aura 165 trimestres, soit cinq trimestres de plus que la durée d’assurance requise pour sa génération (160 trimestres - voir tableau récapitulatif : durée d'assurance requise)

La retraite de base annuelle de Monsieur Durand s’élève à 15 000 €.

La formule qui s'applique est la suivante :

Coefficient de majoration X Nombre de trimestres supplémentaires

Le coefficient de majoration (surcote) est égal à : 1,25 x 5 = 6,25 %.

Le coefficient de majoration étant de 6,25 %, la surcote qui s'applique à cette pension de base sera de : 937,50 €

La pension de retraite de base majorée de la surcote sera donc de : 15 000 + 937,50 = 15 937,50 €

À NOTER

Seuls les trimestres cotisés peuvent ouvrir des droits à la surcote et non les périodes assimilées (chômage, maladies, accident du travail…). Les périodes effectuées dans le champ de mise en œuvre des règlements communautaires ou dans les pays liés par convention de sécurité sociale avec la France doivent être retenues.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.