Qu’est-ce que la majoration pour vie autonome (MVA) ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Micro-entrepreneur | Dirigeant non-salarié | Dirigeant salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

La majoration pour la vie autonome (MVA) qui a remplacé l’aide à l’autonomie au 1er juillet 2015, est une prestation forfaitaire mensuelle qui s'ajoute à l'allocation aux adultes handicapés (AAH).

La MVA permet aux personnes en situation de handicap vivant dans un logement de faire face aux dépenses que cela implique.

L’octroi de la majoration pour la vie autonome est soumis à conditions : percevoir l’AAH, atteindre un certain taux d’incapacité, résider dans un logement indépendant, etc.

Le montant de la majoration pour la vie autonome s’élève à 104,77 €/mois. La prestation est versée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou par la Mutualité sociale agricole (MSA) aux assurés relevant du régime agricole.

À NOTER

Depuis le 1er décembre 2019, la MVA est la seule prestation versée en complément de l'AAH, en effet, le Complément de ressources AAH a été supprimé. Seuls les bénéficiaires actuels du Complément de ressources pourront continuer à y prétendre et ce, pendant 10 ans, sous réserve de respecter les conditions d'éligibilité.

À quoi sert la majoration pour la vie autonome ?

En définition, la majoration pour la vie autonome est une prestation forfaitaire, complémentaire à l'AAH qui permet aux personnes souffrant d’un handicap, qui vivent dans un logement indépendant, de couvrir les dépenses que cela implique (adaptation du logement au handicap, etc.).

À NOTER

La MVA a remplacé l'aide à l'autonomie au 1er juillet 2015.

Qui a droit à la majoration pour la vie autonome ?

Pour pouvoir percevoir la majoration pour la vie autonome, il faut remplir 5 conditions :

  • Justifier d’un taux d'incapacité d’au moins 80 %
  • Percevoir l'AAH à taux plein, un complément d'un avantage vieillesse, une pension ou une rente (invalidité, accident du travail, etc.) ou encore, bénéficier de l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI)
  • Ne pas percevoir de revenu professionnel
  • Vivre dans un logement indépendant (résidences services ou proposant des prestations annexes payantes exclues)
  • Bénéficier d’une aide au logement (APL, etc.)

Si le bénéficiaire d’une majoration pour la vie autonome est hébergé par un tiers à son domicile, le logement n’est pas considéré comme indépendant sauf si la personne qui héberge vit en couple avec l’allocataire.

Majoration pour la vie autonome ou complément de ressources : quelle différence ?

Puis-je cumuler la majoration pour la vie autonome et le complément de ressources ?

La majoration pour la vie autonome et le complément de ressources AAH constituent toutes deux des prestations versées en complément de l’allocation aux adultes handicapés.

À la différence de la MVA, le complément de ressources AAH nécessite une demande de la part de l’allocataire.

À noter que l’attribution de ces deux aides repose sur un critère de résidence dans un logement indépendant.

Cumul majoration pour vie autonome et PCH : est-ce possible ?

En fonction de l’âge du demandeur, la prestation de compensation du handicap (PCH) peut être cumulée avec la majoration pour la vie autonome.

Qui verse la majoration pour la vie autonome ?

La MVA est versée par :

  • La CAF

OU

  • La MSA pour les assurés au régime agricole

Comment obtenir la majoration pour la vie autonome ?

Il n’y a pas de demande particulière à effectuer pour bénéficier de la majoration pour la vie autonome.

La MVA est attribuée de manière automatique lors de la demande d’AAH, si les critères sont remplis.

Quel est le montant de la majoration pour la vie autonome ?

Le montant de la majoration pour la vie autonome s’élève à 104,77 € par mois.

Quelle est la durée d’attribution de la MVA ?

La MVA est attribuée pour une durée allant de 1 à 5 ans. Toutefois, si le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement, le versement de la MVA peut être accordée pour une durée allant jusqu’à 10 ans.

Si le bénéficiaire de la majoration pour la vie autonome est incarcéré, hospitalisé ou hébergé dans un établissement médico-social pendant une durée excédant 60 jours ; de même que s’il reprend une activité professionnelle, le paiement de son allocation prend fin.

Je perçois une majoration pour la vie autonome : ai-je droit à la Complémentaire santé solidaire (CSS) ?

Les bénéficiaires de l’AAH et de la majoration pour la vie autonome peuvent prétendre à la Complémentaire santé solidaire - CSS (ex-CMU-C et ACS), moyennant participation financière modeste, puisqu’ils ne dépassent pas le plafond de ressources pour percevoir cette aide.

La majoration pour la vie autonome est-elle imposable ?

La majoration pour la vie autonome n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu, son montant ne doit donc pas être inscrit sur la déclaration d’impôts.

À NOTER

La majoration pour la vie autonome est incessible et insaisissable.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.