Quel capital décès pour les fonctionnaires ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Fonctionnaire

Le décès fait partie des risques pris en charge par la Sécurité sociale. En tant qu’ayants droit d’un assuré fonctionnaire, les proches d’une victime décédée peuvent percevoir un capital décès.

Cette somme a pour but de compenser partiellement la perte de ressources occasionnée par la disparition de l’assuré pendant la période suivant immédiatement le décès.

Le montant du capital décès dans la Fonction publique

Le montant du capital décès dépend de l’âge du fonctionnaire au moment de son décès.

Le décès survient avant l’âge minimum de départ à la retraite 

Si le décès du fonctionnaire survient avant qu’il ait atteint l’âge légal de départ à la retraite, le montant du capital décès sera égal à : 13 888 € jusqu'au 31 mars 2020.

Dans certaines situations, le capital décès est égal à 12 fois le montant du dernier traitement indiciaire brut mensuel du fonctionnaire :

  • Décès suite à un accident de service ou d'une maladie professionnelle
  • Décès suite à un attentat ou d'une lutte dans l'exercice de ses fonctions
  • Décès suite à un acte de dévouement dans un intérêt public ou pour sauver la vie d'une ou plusieurs personnes

Dans ces situations, le capital décès est versé 3 années de suite.

Les enfants à la charge du fonctionnaire décédé avant d’avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite bénéficient d’une majoration sous forme d'un versement complémentaire au capital décès. Ce versement est égal à 833,36 €.

Le décès survient après l’âge minimum de départ à la retraite 

Si le décès du fonctionnaire survient après qu’il ait atteint l’âge légal de départ à la retraite, le montant du capital décès versé sera de : 3 472 € jusqu'au 31 mars 2020.

Dans ce cas de figure, il n’y a pas de majoration pour enfant.

Le capital décès n’est pas soumis à la contribution sociale généralisée (CSG), ni à la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS), ni aux cotisations de Sécurité sociale, ni aux droits de succession.

À NOTER

Le capital décès et son éventuelle majoration pour enfant seront versés 3 années de suite dans les cas suivant : à la suite d’un attentat ou d’une lutte dans l’exercice de ses fonctions, d’un acte de dévouement dans un intérêt public ou pour sauver la vie d’une ou plusieurs personnes.

Les conditions de versement du capital décès 

Le capital décès ne peut être attribué que si les bénéficiaires éventuels en font la demande. Cette demande doit être faite dans les deux années qui suivent le décès de l’assuré.

Le droit au capital décès est ouvert, si le fonctionnaire se trouvait dans l’une des situations suivantes au moment de son décès :

  • En position d’activité (en fonction ou dans l’un des congés prévus dans le cadre de la position d’activité)
  • En détachement au sein de sa fonction publique d’appartenance
  • En détachement pour exercer des fonctions de membre du gouvernement ou une fonction publique élective
  • En détachement pour exercer un mandat syndical
  • En disponibilité pour raison de santé
  • Dans la position sous les drapeaux

À NOTER

L’origine, le moment et le lieu du décès n’auront aucune influence sur le versement du capital décès aux ayants-droit du fonctionnaire.

Qui sont les bénéficiaires du capital décès  ? 

Les personnes pouvant bénéficier du capital décès - les ayants droit du fonctionnaire, sont les suivantes :

  • Le conjoint non séparé
  • Le partenaire d’un PACS non dissous (conclu plus de 2 ans avant le décès)
  • Les enfants du fonctionnaire âgés de moins de 21 ans ou infirmes
  • Les parents et grands-parents du fonctionnaire à la charge de l’assuré au moment de son décès, non imposables sur l’impôt sur le revenu et âgés de 60 ans ou plus

Quelle est la répartition du capital décès entre les différents bénéficiaires ? 

Le capital décès est versé par l’administration employeur du fonctionnaire décédé selon la répartition suivante : 

  • 1/3 au conjoint ou partenaire pacsé
  • 2/3 aux enfants du défunt (réparti entre eux à parts égales)

Si le fonctionnaire n’avait pas d’enfant, le capital décès sera intégralement versé au conjoint ou partenaire pacsé.

Si le fonctionnaire n’avait pas de conjoint ou partenaire pacsé, le capital décès sera réparti à part égale entre les enfants.

Si le fonctionnaire n’avait ni enfant, ni conjoint ou partenaire pacsé, le capital décès est versé intégralement aux parents.

Si le fonctionnaire n’avait ni conjoint, ni partenaire pacsé, ni d’enfant ou de parents, le capital décès est versé aux grands-parents.

Faire une demande de capital décès 

Pour percevoir le capital décès, les ayants droit du défunt doivent en faire la demande auprès de l’administration employeur du fonctionnaire.
Par exemple, le conjoint survivant d'un enseignant doit s'adresser au rectorat de l'académie du défunt.

La demande de capital décès doit être accompagnée des pièces justifiant la qualité d’ayant droit et de se rapprocher de l’administration pour connaitre la liste des pièces justificatives à fournir.

À NOTER

Pour les assurés relevant du régime de l'IRCANTEC, il existe un capital décès complémentaire à celui versé par le régime général. Il est soumis à des conditions d'âge et de cotisations.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.