Quel est l’âge de départ à la retraite des professions libérales ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Dirigeant non-salarié | Libéral | Retraité

Deux âges sont à prendre en compte lors du départ à la retraite, l'âge légal de départ à la retraite et l'âge de départ à taux plein. Ils sont fonction de l'année de naissance du professionnel libéral.

L’âge légal de départ à la retraite est l’âge minimum à partir duquel un assuré peut choisir de liquider ses droits à la retraite. Depuis la réforme de 2010, il a été relevé à 62 ans pour les assurés nés à compter du 1er janvier 1955.

L'âge de départ à taux plein est l'âge auquel l'assuré peut liquider ses droits à la retraite sans que sa pension ne subisse de décote.

À NOTER

Il est possible de partir à la retraite avant l’âge légal de la retraite dans certaines conditions : retraite anticipée pour carrière longue, handicap ou pénibilité.

Professions libérales : l’âge de départ à taux plein

L’âge de départ à taux plein est l’âge à partir duquel l’assuré peut percevoir une retraite à taux plein, c’est-à-dire une retraite sans décote (coefficient de minoration). Lire : comment fonctionne la décote ?

Le taux plein peut être atteint de deux façons :

Comme dans les autres régimes, l’âge du taux plein des professions libérales est fonction de l'année de naissance :

  • Il est de à 65 ans et 4 mois pour les assurés nés à compter du 1er juillet 1951
  • Il augmente de 5 mois par génération dans la limite de 67 ans

Il est fixé à 67 ans pour les assurés nés à compter du 1er janvier 1955

EXEMPLE

Le professionnel libéral né en février 1952 bénéficie d’un âge légal de départ à la retraite à 60 ans et 9 mois et d'un âge de départ à taux plein à 65 ans et 9 mois.

Régime des professions libérales et durée d’assurance

La durée d’assurance constitue le nombre de périodes cotisées, validées ou assimilées transformées en trimestres. Elle est un élément déterminant du calcul de la pension de retraite de base.

L’assuré peut bénéficier du taux plein lorsqu’il atteint l’âge du taux plein (Cf ci-dessus) ou lorsqu’il atteint la durée d’assurance requise. Ce dernier paramètre est également fonction de l’année de naissance de l’assuré.

La durée d’assurance requise avant 1951

Si le professionnel libéral est né avant le 1er juillet 1951, il bénéficie d’une pension à taux plein dans le régime de base à l’âge de 65 ans (âge du taux plein), mais il peut percevoir une pension complète dès l’âge de 60 ans dans les conditions suivantes :

  • 160 trimestres d’assurance si l’assuré est né avant 1949
  • 161 trimestres si l’assuré est né en 1949
  • 162 trimestres si l’assuré est né en 1950
  • 163 trimestres si l’assuré est né entre janvier et juin 1951

Ou s’il justifie d’une des conditions suivantes :

  • Inaptitude au travail totale et définitive
  • Invalidité de guerre à 85 % minimum
  • Titulaire de la carte de déporté ou interné de la résistance
  • Titulaire de la carte de déporté ou interné politique
  • Ancien combattant ou ancien prisonnier de guerre (sous certaines conditions de durée de captivité ou de mobilisation)
  • Bénéficiaire de l'allocation aux adultes handicapés (AAH)

Les durées d’assurance sont prises en compte tous régimes confondus (professions libérales et autres).

La durée d’assurance requise après le 1er juillet 1951

Pour les générations nées après le 1er juillet 1951, le nombre de trimestres requis pour bénéficier d’une pension à taux plein à l’âge légal est également fonction des générations :

  • 163 trimestres aux affiliés nés en 1951
  • 164 trimestres aux affiliés nés en 1952
  • 165 pour les affiliés nés en 1953 et en 1954
  • 166 pour les affilés nés en 1955, 1956 et 1957
  • 167 pour les affilés nés en 1958, 1959 et 1960
  • 168 pour les affilés nés en 1961, 1962 et 19630
  • 169 pour les affilés nés en 1964, 1965 et 1966
  • 170 pour les affilés nés en 1967, 1968 et 1969
  • 171 pour les affilés nés en 1970, 1971 et 1972
  • 172 pour les affilés nés à partir de 1973

Tableau récapitulatif des conditions d’âge pour les professions libérales

La durée d’assurance requise tient compte des trimestres acquis dans les autres régimes de base obligatoires.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.