Quand prendre sa retraite anticipée pour carrière longue ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Auto-entrepreneur | Dirigeant non-salarié | Dirigeant salarié | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

Le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue permet aux assurés qui ont commencé à travailler avant 20 ans de partir en retraite avant l’âge légal.

Les assurés qui souhaitent bénéficier du dispositif de retraite anticipée pour carrière longue doivent justifier de conditions d’âge et de durée d’assurance cotisée. Cependant, les périodes de chômage, de maladie professionnel ou d'accident du travail et de congé maternité sont comptabilisées.

À quel âge peut-on prendre sa retraite anticipée ?

L'âge de départ en retraite anticipée ainsi que la durée d'assurance nécessaire sont regroupés en fonction de l'année de naissance de l'assuré dans le tableau : les conditions de la retraite anticipée pour carrière longue.

La condition de durée d’assurance du dispositif de départ anticipé est liée aux périodes cotisées. Cependant, certaines périodes non travaillées sont considérées comme cotisées.

Chômage indemnisé et retraite anticipée

Les périodes de chômage indemnisé sont comptabilisées dans le calcul de la durée d’assurance dans la limite de 4 trimestres.

EXEMPLE

Serge est né en décembre 1955. L’âge légal de départ à la retraite de sa génération est de 62 ans (simulateur). Il souhaite prendre sa retraite à 60 ans au titre de la carrière longue.

Les conditions de départ anticipé pour carrière longue qui le concernent sont les suivantes (voir tableau) :

  • Obtenir une durée d’assurance cotiséede 166 trimestres tous régimes confondus
  • Avoir acquis 4 trimestres à la fin de l’année de ses 20 ans (il est né entre octobre et décembre)

Or, à partir de ses 17 ans, il a travaillé tous les étés de 1972 à 1975 validant ainsi 1 trimestre par été, jusqu’à ses 20 ans. Il détient donc 4 trimestres avant la fin de l’année de ces 20 ans et remplit par la même occasion la deuxième condition de départ anticipé.

Serge remplit également la condition de 166 trimestres tous régimes confondus :

  • 4 trimestres acquis avant ces 20 ans
  • Il a travaillé 25 ans en tant que salarié et acquis 100 trimestres au régime général
  • Il a travaillé 15 ans en tant que commerçant et acquis 60 trimestres à la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI)
  • Il a acquis 2 trimestres assimilés au titre d’une période de chômage indemnisé

Serge peut donc partir en retraite anticipée à l’âge de 60 ans.

Retraite anticipée : maladie professionnelle et accident du travail

Les périodes de maladie professionnelle ou accident du travail sont comptabilisées dans le calcul de la durée d’assurance dans la limite de 4 trimestres.

À NOTER

Le bloc de 4 trimestres ne concerne pas uniquement les périodes de MP et AT, et concerne également les périodes de maladie de droit commun et les périodes d’invalidité.

EXEMPLE

Marius est né en octobre 1957. L’âge légal de départ à la retraite de sa génération est de 62 ans (simulateur). Il souhaite prendre sa retraite à 57 ans au titre de la carrière longue.

Les conditions de départ anticipé pour carrière longue qui le concernent sont les suivantes (voir tableau) :

  • Obtenir une durée d’assurance cotisée de 174 trimestres tous régimes confondus
  • Avoir acquis 4 trimestres à la fin de l’année de ses 16 ans (il est né entre octobre et décembre)

A l’âge de ses 15 ans, Marius entame un CAP boulangerie pâtisserie en alternance, formation qui dure deux ans et lui permet d’acquérir 8 trimestres. Marius remplit donc la condition des 4 trimestres nécessaires à la fin de sa 16ème année.

  • Son CAP en poche, il est salarié dans une boulangerie pendant 25 ans. Pendant cette période il acquiert 100 trimestres.
  • Blessé lors d’une mauvaise manipulation dans la réserve, Marius est arrêté pendant 1 an au titre de l’accident de travail. Pendant cette période, il acquiert 4 trimestres assimilés.
  • Une fois remis sur pied, il ouvre sa propre boulangerie. Il y travaille comme patron pendant 14 ans avant de transmettre le flambeau. Pendant cette période il acquiert 62 trimestres.

Au total, sa durée d’assurance est de 174 trimestres. Marius peut donc partir en retraite anticipée à l’âge de 57 ans.

Si Marius totalise également 2 trimestres au titre d’un arrêt maladie, ils ne pourront pas être comptabilisés en tant que trimestres réputés cotisés puisqu’il dispose déjà de 4 trimestres au titre de son AT.

Congé maternité et retraite anticipée

Tous les trimestres liés à la maternité sont comptabilisées dans le calcul de la durée d’assurance.

EXEMPLE

Michelle est née en février 1956. L’âge légal de départ à la retraite de sa génération est de 62 ans (simulateur). Elle souhaite prendre sa retraite à 60 ans au titre de la carrière longue.

Les conditions de départ anticipé pour carrière longue qui la concernent sont les suivantes (voir tableau) :

  • Obtenir une durée d’assurance cotisée de 166 trimestres tous régimes confondus
  • Avoir acquis 5 trimestres à la fin de l’année de ses 20 ans (elle est née entre janvier et septembre)

Michelle a commencé à travailler dans la fonction publique à l’âge de 18 ans. Elle a acquis 8 trimestres avant la fin de sa 20ème année. Elle a continué sa carrière pendant 39 ans ce qui lui a permis d’acquérir 156 trimestres toujours dans le régime de la fonction publique.

Elle a également bénéficié d’un congé maternité, période pendant laquelle elle a acquis 3 trimestres.

En tout, la durée d’assurance de Michelle est de 167 trimestres. Elle peut partir en retraite anticipée à l’âge de 60 ans.

À NOTER

Il ne faut pas confondre les trimestres acquis au titre de la maternité avec les majorations de durée d’assurance pour enfant qui elles, ne sont pas retenues pour l’examen des droits à retraite anticipée.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.