Personnes âgées : comment bénéficier de l’hébergement temporaire ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Micro-entrepreneur | Travailleur indépendant | Assimilé salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

Structure intermédiaire entre la résidence-autonomie et la maison de retraite médicalisée, l’hébergement temporaire est une forme d’accueil pour personne âgée, limitée dans le temps. Il est possible d'y avoir recours : de jour, de nuit, ponctuellement ou régulièrement.

L'hébergement temporaire peut être géré de façon autonome mais également être rattaché à un EHPAD.

Des aides financières peuvent contribuer à supporter le coût d'un hébergement temporaire.

L’hébergement temporaire : un accueil de jour et/ou de nuit

L’hébergement temporaire est possible sous différentes formes :

  • Accueil de jour : la personne âgée a la possibilité d’être accueillie pour la journée ou la demi-journée dans un établissement
  • Accueil de nuit : la personne âgée est accueillie dans un établissement pour une ou plusieurs nuits

L’hébergement temporaire est possible dans une limite de 90 jours, soit 3 mois. Il n’est pas nécessaire que la durée du séjour soit continue.

Faire une demande d’hébergement temporaire

L’admission en hébergement temporaire se fait sur demande auprès des établissements qui proposent ce service.

Les modalités d’admission en hébergement temporaire varient selon les structures d’accueil. Pour un établissement rattaché à un EHPAD, un dossier doit être constitué et validé par la maison de retraite.

La demande d'un hébergement temporaire peut se faire auprès du Centre communale d’action sociale (CCAS) ou de la mairie de la commune où réside la personne âgée.

À NOTER

Étant donné le nombre de places limité, le demandeur à tout intérêt à faire sa demande le plus tôt possible.

Les aides pour bénéficier de l’accueil temporaire

Plusieurs aides existent pour permettre aux personnes âgées de financer leur séjour en hébergement temporaire :

  • L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA)
  • L'activation du droit au répit
  • L’Aide sociale à l’hébergement (ASH)
  • L'Aide personnalisée au au logement (APL)

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.