Personne âgée autonome : combien coûte un hébergement en maison de retraite ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Micro-entrepreneur | Travailleur indépendant | Assimilé salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

Une maison de retraite est un établissement collectif ou privatif (avec des espaces communs) accueillant des personnes âgées autonomes ou dépendantes.

Le coût d’une admission en maison de retraite non-médicalisée varie en fonction de divers critères : âge, ressources, autonomie, etc.

Certaines structures ont une vocation sociale, le montant du loyer reste donc modéré.

En outre, des aides fiscales et sociales peuvent être versées, sous conditions, aux résidents en maison de retraite afin de les aider à supporter le coût de l’hébergement. D’autres mesures peuvent être prévues en cas de difficultés financières, parmi elles, existe la contribution financière des obligés alimentaires.

Quel tarif pour un accueil en maison de retraite ?

Le prix de l’accueil en maison de retraite varie en fonction de plusieurs paramètres :

  • Type d’établissement choisi : résidence-autonomie, résidence services, habitat regroupé, etc.
  • Structure publique ou privée : si les maisons de retraite privées appliquent des prix supérieurs aux structures publiques, la différence entre les deux réside plus dans le niveau des prestations de services proposé ; la qualité de soins, quant à elle reste comparable
  • Services complémentaires (obligatoires ou facultatifs)

Prix d’un hébergement en résidence-autonomie

Les résidences-autonomie sont des logements sociaux, le prix mensuel comprend :

  • Un loyer modéré
  • Des charges locatives

Des frais supplémentaires pour les prestations de services obligatoires ou facultatives (restauration, animation, etc.)

Coût d’un hébergement en résidence services

Contrairement aux résidences-autonomie, les résidences services ne sont pas des logements à vocation sociale. Le prix mensuel dans ce type de maison de retraite se décompose de la façon suivante :

  • Loyer fixé au prix du marché si le résident est locataire
  • Charges locatives ou de copropriété
  • Frais supplémentaires liés aux services : les charges de services sont généralement mutualisées, c’est-à-dire qu’elles sont dues par les résidents qu’ils soient consommateurs ou non. En outre, des charges d’administration de services (salaires du personnel, etc.) sont également facturées en fonction d’un forfait de base. Enfin, des frais peuvent être prévus en-sus, si le résident bénéficie de prestations facultatives (blanchisserie, restauration, etc.)

Montant d’un accueil en habitat regroupé

À l’instar des résidence-autonomie, l’habitat regroupé a une vocation sociale, le prix à régler par le résident comprend :

  • Un loyer modéré
  • Des frais relatifs à la souscription de services complémentaires

Vivre en MARPA : quel tarif ?

L’hébergement en maison d'accueil rural pour les personnes âgées (MARPA) est soumis à un tarif mensuel comprenant :

  • Le loyer
  • Les charges locatives mutualisées
  • Les prestations facultatives (repas, etc.)

Quelles aides pour un hébergement en maison de retraite ?

Les aides sociales

La personne âgée vivant en maison de retraite non-médicalisée peut percevoir, certaines aides publiques qui peuvent être cumulables entre elles :

  • L’Allocation personnalisée d’autonomie en établissement (APA
  • L’Aide au logement (APL, etc.)
  • L’Aide sociale à l’hébergement (ASH) : seules les résidences-autonomie y sont éligibles

Le versement de ces aides sociales aux résidents en maison de retraite peut être soumis à divers critères :

  • Âge
  • Autonomie
  • Ressources
  • Résidence stable et régulière en France

Les aides fiscales

La personne âgée hébergée en maison de retraite peut avoir droit à une réduction d’impôt. Son montant est calculé sur la base des frais alloués à l’hébergement ou à la dépendance légère, déduit des éventuelles prestations sociales versées.

La réduction d’impôt s’élève à 25% du montant réglé pour l’hébergement en maison de retraite et la dépendance durant l’année, plafonnée à 10 000 €.

EXEMPLE

Monsieur Louis vit en résidence-autonomie. Au titre de l’année 2020, il a réglé 9 000 € de frais d’hébergement (déduction faite de l’APL). Cette somme est à déclarer à l’imposition.

Le plafond maximal de réduction d’impôt s’élève à : 9 000 × 25 % = 2 250 €.

Le montant de l’impôt sur le revenu de Monsieur Louis s’élève à 1 500 €.

Il paiera donc 0 € d’impôt après la réduction.

À NOTER

Le montant de réduction d'impôt non utilisé n'est pas remboursé.

Qui doit payer l’hébergement en maison de retraite ?

La facture pour un accueil en maison de retraite est payée par le résident. En cas de difficultés financières et sous réserve d’admissibilité, des aides sociales peuvent lui être versées.

Est-on obligé de payer la maison de retraite de ses parents ?

Si, malgré le versement de prestations sociales les ressources du résident demeurent insuffisantes pour régler les coûts afférents à l’hébergement en maison de retraite, des membres de sa famille (enfants, petits-enfants, gendres ou belles-filles - sauf si le conjoint et les enfants sont décédés), peuvent être mis à contribution pour financer une partie des frais d’hébergement de leur proche en maison de retraite. On parle d’obligation alimentaire.

À NOTER

Entre époux, il n’est pas question d'obligation alimentaire mais de devoir de secours.

La participation des obligés alimentaires est fixée par le Conseil départemental, proportionnellement à leurs revenus.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.