Ostéodensitométrie : quels remboursements de l'Assurance maladie ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Micro-entrepreneur | Dirigeant non-salarié | Dirigeant salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

L’Assurance maladie met en place des campagnes de prévention santé. Parmi elles, une prévention contre l’ostéoporose.

Un examen radiologique permet de diagnostiquer l’ostéoporose : il s’agit de l’ostéodensitométrie.

Une partie des dépenses de santé liées à l’ostéodensitométrie peut, sous certaines conditions, être prise en charge par la caisse de Sécurité sociale.

Qu'est-ce que l'ostéoporose ?

L'ostéoporose est une maladie globale du squelette, caractérisée par une diminution de la masse osseuse, s’accompagnant d’une altération de l’architecture des os. Ces altérations rendent l'os plus poreux, ce qui accroît le risque de fractures lors de traumatismes, même très légers.

Généralement, l'ostéoporose touche les personnes âgées de plus de 65 ans et particulièrement les femmes ménopausées. Néanmoins on peut voir la maladie apparaître de façon précoce : en témoignent les cas d’ostéoporose juvénile. L’ostéoporose peut également être observée chez les hommes ou les personnes traitées par de fortes doses de corticoïdes.

Ostéodensitométrie : quelle prise en charge par CPAM ?

Qu’est-ce que l’ostéodensitométrie ?

L'ostéodensitométrie ou densitométrie osseuse, est un examen radiologique très rapide et indolore, pratiqué à l’aide d’un densitomètre. Il permet de mesurer la densité minérale osseuse (DMO), c’est-à-dire la masse de calcium contenue dans l’os. Comparée à une courbe de référence, la DMO du patient permet d’établir le diagnostic d’ostéoporose.

La densitométrie osseuse : quels sont les critères de remboursement de la CPAM ?

L’ostéodensitométrie peut être remboursée par la CPAM sur prescription médicale et pour les personnes présentant des risques d’ostéoporose.

Cet examen est pris en charge à hauteur de 70 % par la Sécurité sociale sur la base d'un tarif fixé à 39,96 €.

Le remboursement de l’ostéodensitométrie par l’Assurance maladie est soumis à des critères très précis :

- Premier examen dans la population générale, tous âges et sexes confondus :

  • En cas de maladie ou de traitement pouvant provoquer une ostéoporose (exemple : hyperparathyroïdie primaire, etc.)
  • En cas d'antécédent de fracture non traumatique diagnostiquée lors d’un examen radiologique

- Premier examen chez la femme ménopausée avec des facteurs de risque :

  • Antécédent de fracture de la hanche ou du col du fémur chez un parent du 1er degré
  • Indice de masse corporelle (IMC) inférieur à 19 kg/m2.
  • Ménopause précoce (avant 40 ans)
  • Traitement  de cortisone pendant au moins 3 mois consécutifs

- Deuxième examen :

  • Chez la femme ménopausée : suite à l'arrêt du traitement anti-ostéoporotique (sauf arrêt pour cause d’effet indésirable)
  • Chez la femme ménopausée sans fracture : 3 à 5 ans après la première ostéodensitométrie ne présentant pas d’anomalie, un deuxième examen peut être proposé en cas d’apparition de nouveaux facteurs de risque

Pour les femmes ménopausées suivant un traitement hormonal substitutif (THS), il n'est pas recommandé de réaliser une densitométrie osseuse, car la prévention de l'ostéoporose est déjà assurée par ce traitement.

Si l’assuré dispose d’une complémentaire santé, celle-ci peut rembourser le reste à charge.

 

Pour en savoir plus :

Qu’est-ce qu’un bilan de santé ?

Comment faire le bilan de santé gratuit de l’Assurance maladie ?

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.