Médecines douces, quels remboursements de la Sécu ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Micro-entrepreneur | Travailleur indépendant | Assimilé salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

La sophrologie, la psychologie, l’ostéopathie ou encore l’hypnose sont des médecines douces. N’étant pas considérées comme des spécialités médicales, elles ne bénéficient pour la plupart, d’aucun remboursement Sécu.

Toutefois, dans certains cas, lorsque les séances de médecine alternative sont assurées par un médecin conventionné, une prise en charge partielle de l’Assurance maladie est possible.

Selon le contrat souscrit par l’assuré, sa complémentaire santé peut proposer des forfaits annuels couvrant la médecine douce.

Ostéopathie : quel remboursement Sécu ?

Les actes d’ostéopathie ne bénéficient d’aucun remboursement Sécu. L’assuré qui consulte un ostéopathe doit renvoyer la facture à sa complémentaire santé. Selon le contrat souscrit, des remboursements sont prévus.

Quel remboursement Sécu pour l’homéopathie ?

L’assuré qui consulte un médecin homéopathe conventionné, peut obtenir un remboursement Sécu à hauteur de 70 % du tarif conventionnel. Toutefois, les éventuels dépassements d’honoraires ne sont pas remboursés par l’Assurance maladie.

Faute d'efficacité prouvée, les médicaments et préparations homéopathiques ne bénéficient plus du remboursement Sécu depuis le 1er janvier 2021. Le remboursement de la Sécurité sociale de ces médicaments avait déjà commencé à chuter dès le 1er janvier 2020, à 15 % du tarif de base. Avant cette date, le remboursement était de 30 %.

Certains contrats de complémentaire santé continuent toutefois à prendre en charge les médicaments homéopathiques.

Je veux voir un naturopathe : quel remboursement Sécu ?

Le naturopathe n’étant pas considéré comme un médecin, aucun remboursement Sécu n’est possible. En revanche, certains contrats de complémentaire santé incluent la naturopathie dans leurs forfaits de prise en charge.

Consulter un psychologue, quel remboursement Sécu ?

En principe, la consultation chez un psychologue n’ouvre droit à aucun remboursement Sécu, excepté lorsque le patient consulte un psychologue travaillant dans un hôpital ou un Centre Médico-Psychologique (CMP), auquel cas, il peut même bénéficier de séances de psychologie gratuites.

Toutefois, dès le mois d’avril 2022, le nouveau dispositif « MonPsy » permettra à certains patients en souffrance psychique de bénéficier de séances chez le psychologue en partie remboursées par la Sécurité sociale.

L’accès à cette prise en charge est soumise au respect des modalités suivantes :

  • être âgé de trois ans ou plus et présenter des troubles d'une nature et d'une intensité définis selon les critères fixés par l'arrêté du 8 mars 2022* ;
  • être adressé à un psychologue par son médecin traitant, ou le cas échéant par un médecin impliqué dans sa prise en charge, qui indique dans un courrier remis au patient que celui-ci relève du dispositif mentionné. Cette orientation est valable six mois ;
  • effectuer les séances chez un psychologue conventionné.

Les patients concernés pourront accéder à 8 séances par an chez le psychologue remboursées par la Sécurité sociale à hauteur de 60 % du coût de la séance fixé à 40 € pour la première séance et à 30 € pour les séances de suivi. Le reste à charge sera remboursé par la complémentaire santé de l’assuré.

Les coordonnées des psychologues partenaires sera accessible dès l’entrée en vigueur du dispositif, dans l’annuaire sur le site monpsy.sante.gouv.fr.

À NOTER

La prise en charge des séances chez le psychologue d’adressera aux adultes, âgés d'au moins 18 ans, en souffrance psychique ou trouble psychiatrique mineur dès lors qu'ils répondent à une des situations suivantes :

  • troubles anxieux d'intensité légère à modérée ;
  • troubles dépressifs d'intensité légère à modérée ;
  • mésusage de tabac, d'alcool ou de cannabis hors situation de dépendance ;
  • troubles du comportement alimentaire sans critères de gravité.

Les patients sous traitement psychotrope ou les patients bipolaires ou borderline sous antiépileptiques pourront être orientés vers un accompagnement psychologique, sous réserve d'un avis d'un psychiatre formalisé en ce sens.
En outre, à titre dérogatoire, les patients sous traitement par antidépresseurs depuis moins de 3 mois ou par hypnotiques ou benzodiazépines depuis moins d'un mois peuvent être orientés vers le dispositif par leur médecin traitant ou tout médecin impliqué dans la prise en charge.

Quant aux enfants et adolescents, âgés de 3 à 17 ans inclus, ils sont éligibles au dispositif dès lors qu'ils présentent une situation de mal-être ou de souffrance psychique pouvant susciter l'inquiétude de l'entourage.

Sont exclus du dispositif les patients adultes dont la situation nécessite d'emblée ou en cours de prise en charge un avis spécialisé par un psychiatre, notamment en cas de :

  • risques suicidaires ;
  • formes sévères de troubles dépressifs ou anxieux ;
  • troubles du comportement alimentaire avec signes de gravité ;
  • troubles neuro-développementaux sévères ;
  • patients avec antécédents psychiatriques sévères dans les 3 ans ;
  • toute situation de dépendance à des substances psychoactives.

Les patients reconnus atteints d'une affection de longue durée (ALD) ou en invalidité pour motif psychiatrique ou en arrêt de travail de plus de 6 mois pour un motif psychiatrique ou s'étant retrouvés dans l'une de ces situations depuis moins de deux ans ne sont pas éligibles

Quel est le remboursement Sécu de la sophrologie ?

La sophrologie ne bénéficie d’aucun remboursement Sécu. L’assuré qui souhaite réaliser des séances de sophrologie peut se rapprocher de sa complémentaire santé qui, selon le forfait souscrit, peut prendre en charge une partie des séances de sophrologie.

Toutefois, dans le cadre de la préparation à l’accouchement, un remboursement Sécu de la sophrologie est possible, si celle-ci est réalisée par une sage-femme agréée.

Le remboursement Sécu de l’hypnose est-il possible ?

L’hypnose est considérée comme une médecine douce, l’Assurance maladie n’effectue donc pas de remboursement.

Toutefois, un remboursement Sécu des séances d’hypnose est possible, si elles sont réalisées par un médecin ou un psychiatre hypnothérapeute conventionnés. Le remboursement Sécu des séances d’hypnose d’élève alors à 70 % du tarif de base.

La complémentaire santé de l’assuré peut rembourser le ticket modérateur et les dépassements d’honoraires.

Quel remboursement Sécu pour l’acupuncture ?

Réalisées par un médecin conventionné, les séances d’acupuncture bénéficient d’un remboursement Sécu au taux de 70 % du tarif de base, dans le cadre du respect du parcours de soins coordonnés. Le reste à charge peut être remboursé par la complémentaire santé de l’assuré.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.