Je suis travailleur indépendant : à quelles caisses cotiser ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Travailleur indépendant | Assimilé salarié

Contrairement à un salarié, un travailleur indépendant n’est pas lié par un contrat de travail avec un employeur, cela suppose qu’il n’a pas de lien de subordination juridique ou de rapport de dépendance avec un employeur.

Tout comme le dirigeant salarié, le travailleur indépendant est affilié au Régime général de la Sécurité sociale :

  • Frais de santé : il relève de la caisse d’Assurance maladie (CPAM) de son lieu de résidence (ameli.fr)
  • Retraite : la retraite des artisans-commerçants est entièrement gérée par la caisse d'Assurance retraite (lassuranceretraite.fr) de son lieu de résidence
  • Recouvrement des cotisations : il cotise à l’URSSAF

Attention, s’ils relèvent tous deux du Régime général, dirigeants salariés et travailleurs indépendants conservent une couverture spécifique, des prestations et des cotisations propres à leur statut.

Travailleur indépendant : quelles sont les prestations du Régime général ?

Les travailleurs indépendants peuvent bénéficier des prestations suivantes :

  • Assurance maladie
  • Assurance maternité
  • Allocations familiales
  • Régime de base et complémentaire pour la retraite, l’invalidité et le décès
  • Allocations chômage, sous réserve de remplir certaines conditions strictes
  • Accidents du travail-maladies professionnelles : aucune couverture de ces risques n’est prévue pour les indépendants, ils peuvent toutefois souscrire une assurance volontaire auprès de la CPAM

Travailleur indépendant à quelles caisses cotiser ?

Le professionnel détenant le statut de travailleur indépendant, doit verser l’ensemble de ses cotisations obligatoires, mais également celles liées à la souscription d’une assurance volontaire (assurance volontaire AT-MP de la CPAM, assurance volontaire vieillesse des non-salariés, etc.) à l’URSSAF.

L’assuré peut procéder au paiement de ses cotisations en ligne, depuis son compte secu-independants.fr (qui perdurera comme interface de paiement des cotisations pour une durée indéterminée).

S’il est libéral, ses cotisations retraite et prévoyance seront reversées à l’une des 10 caisses d’assurance vieillesse propre à son activité.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.