Vacances à l'étranger, quelle Sécurité sociale ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Micro-entrepreneur | Travailleur indépendant | Assimilé salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

Lorsqu’un assuré social part en vacances à l’étranger, il n’est pas couvert de la même manière par la Sécurité sociale selon sa destination : Europe ou hors Europe.

Lorsqu’il voyage dans les pays de l’espace Economique Européen (EEE) ainsi qu’en Suisse, l’assuré qui consulte un médecin peut présenter sa carte européenne d’Assurance maladie (CEAM), il pourra ainsi obtenir une prise en charge de ses dépenses de santé dans le pays de séjour.

Si l’assuré voyage hors Europe, il peut obtenir un remboursement Sécu de ses frais de santé uniquement sous certaines conditions.

Vacances en Europe : quelle couverture santé ? 

Pour faire valoir ses droits à l’Assurance maladie lors de ses vacances en Europe, un assuré peut se procurer la carte européenne d'Assurance maladie (CEAM). Elle permet une prise en charge des soins médicaux selon la législation en vigueur dans le pays de séjour, c’est-à-dire aux mêmes tarifs que les assurés du pays dans lequel il se trouve.

La CEAM fonctionne dans les pays de l’Espace économique européen : pays membres de l'Union européenne ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein et en Norvège. Elle fonctionne aussi en Suisse qui n'a pas ratifié son adhésion à l'EEE.

Selon les pays et selon les besoins médicaux, les remboursements ne seront pas les mêmes. Dans la plupart des pays, une consultation dans un établissement public dispensera l’assuré de l’avance des frais médicaux sur présentation de la CEAM.

Dans le cas où l’avance des frais est nécessaire, l’assuré doit garder ses factures médicales et les présenter à sa caisse d’Assurance maladie lors de son retour en France. Sur étude des factures, il pourra bénéficier d’un remboursement Sécu d’une partie de ses frais de santé.

Vacances hors Europe : quelle couverture santé ?

Les soins médicaux urgents et imprévus dans un pays hors Espace économique européen et Suisse sont pris en charge par l’Assurance maladie sous certaines conditions.

L’assuré doit régler ses frais de santé sur place et conserver les factures et les justificatifs de paiement. À son retour en France, ces documents doivent être présentés à sa caisse d’Assurance maladie.

Un médecin-conseil de la caisse appréciera la situation d’urgence pour accorder ensuite le remboursement des soins dans la limite des tarifs forfaitaires français.

Prendre ses précautions avant de partir en vacances à l’étranger 

Avant de partir en vacances à l’étranger en Europe ou hors Europe, l’assuré a tout intérêt à se renseigner sur la prise en charge des frais médicaux dans le pays de séjour. Dans certaines zones, le reste à charge peut être important.

Pour connaitre les modalités de prise en charge des soins à l’étranger avec ou sans la CEAM, il peut être intéressant de consulter le site du Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (CLEISS).

Le vacancier doit aussi s'interroger sur l'opportunité de souscrire une assurance voyage.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.