Dépistages liés au diabète, quels remboursements de la Sécu ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Auto-entrepreneur | Dirigeant non-salarié | Dirigeant salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

L’Assurance maladie organise des programmes de prévention santé. Parmi eux, la prévention contre le diabète.

Le diabète de type 1 et de type 2 est une maladie chronique qui fait partie des affections longue durée (ALD) exonérantes. Cette pathologie correspond à un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie). Le diabète peut, à long terme, entraîner une atteinte des pieds, des yeux, des nerfs, etc.

Dans le cadre des actions de lutte contre le diabète, la Sécurité sociale prend en charge les actes de dépistage et a mis en place sophia, un service d’accompagnement pour les diabétiques.

Le service d'accompagnement sophia

Sophia est un programme d’accompagnement téléphonique proposé par l’Assurance maladie aux assurés de plus de 18 ans souffrant de diabète.

Ce service aide les patients à mieux vivre la maladie au quotidien, en apportant notamment un soutien et des conseils. Ainsi, un infirmier-conseiller peut être contacté au téléphone par les patients diabétiques. Ceux-ci pourront avoir une réponse gratuite et personnalisée à leur demande.

Le programme sophia a donc pour vocation de limiter les risques de complications liées au diabète et d’aider les patients à appliquer les recommandations du médecin traitant.

Comment bénéficier du service sophia ?

L’assuré qui souhaite bénéficier du service sophia peut s’inscrire :

  • Par courrier, en envoyant le bulletin d’inscription rempli dans son enveloppe pré-affranchie
  • En ligne : via le module d'inscription ou depuis le compte ameli

Le dépistage des complications oculaires liées au diabète

Le diabète peut entrainer l’apparition progressive de lésions oculaires, notamment au niveau de la rétine : on parle alors de «rétinopathie diabétique ». Ces lésions peuvent se compliquer et entrainer une baisse, voire une perte définitive de la vision.

Le patient diabétique a donc tout intérêt à effectuer un contrôle de la rétine chaque année (ou tous les 2 ans sur avis médical) appelé « fond d’œil ».

En cas de lésions précoces à la rétine, un traitement préventif peut être mis en place avant l’apparition de séquelles.

Un nouveau mode de dépistage pris en charge par l'Assurance Maladie

Les délais de rendez-vous avec un ophtalmologiste étant parfois très longs, l’accès au dépistage de la rétinopathie diabétique peut être difficile.

Pour les personnes diabétiques de moins de 70 ans qui ne souffrent pas de rétinopathie diabétique connue, un nouveau mode de dépistage de la rétinopathie diabétique a été mis en place.

Comment se déroule cet examen en pratique ?

Le nouveau dépistage de la rétinopathie diabétique est un acte de télémédecine qui repose sur la coopération entre :

  • Un orthoptiste : qui réalise les photographies de la rétine

ET

  • Un ophtalmologiste : qui après avoir reçu les clichés de l’orthoptiste en fait la lecture sous 7 jours, sans la présence du patient

Cette méthode a permis de réduire fortement les délais de rendez-vous.

C’est le médecin traitant du patient qui doit lui prescrire ce mode de dépistage. Il remet alors à son patient un document contenant toutes les données médico-administratives utiles, dans le cadre de ce dépistage.

L’assuré doit prendre rendez-vous auprès d’un orthoptiste pratiquant la prise de photographies du fond d'œil. Ce dernier réalise les clichés et les transmet à l’ophtalmologiste, accompagnés des données médico-administratives de l’assuré (sous réserve d’accord de ce dernier).

L'ophtalmologiste lit les photographies sous 7 jours, sans présence nécessaire du patient, puis transmet un compte rendu d’examen à l’assuré et à son généraliste.

Ce compte rendu doit mentionner :

  • La date du prochain rendez-vous de contrôle, en cas d’absence de lésions oculaires

OU

  • La nécessité de consulter un ophtalmologiste, s’il constate la présence de lésions

Remboursement du dépistage de la rétinopathie diabétique

Les photographies de fond d’œil réalisées par l’orthoptiste, sont prises en charge à 100 % par la caisse d’Assurance maladie, si l’examen est effectué dans le cadre d’une ALD telle que le diabète, ou d’un autre motif d’exonération.

La lecture des photographies de la rétine réalisées par l'ophtalmologiste est toujours prise en charge à 100 %, quelle que soit la situation de l’assuré.

À NOTER

Dans le cadre de cet examen, l’ophtalmologiste ne peut pratiquer de dépassement d'honoraires.

La prévention des lésions du pied chez le diabétique

L'Assurance maladie rembourse les soins de prévention réalisés par le pédicure-podologue pour les patients diabétiques qui présentent un risque élevé de lésions ou de plaies des pieds.

Prévenir les risques de complications graves

La personne diabétique peut développer progressivement des lésions des pieds telles que des cors, des fissures ou des ulcérations. Non traitées, ces lésions peuvent s’infecter et conduire, dans certains cas, à l’amputation d’un orteil, voire d’une partie du pied.

Il existe 4 grades de risques de lésions du pied chez le diabétique : grades 0, 1, 2 et 3.

À partir du grade 2, les risques de lésions aux pieds augmentent (déformation du pied, baisse notable de la sensibilité plantaire, etc.).

Le grade 3 constitue un risque majeur (patient diabétique ayant été victime d’une ulcération ou d’une amputation d’orteils)

Quels soins de prédicurie-podologie sont pris en charge par la Sécurité sociale ?

Chaque année, l’Assurance maladie peut prendre en charge jusqu’à 100 %, les soins de prévention effectués chez le pédicure-podologue, par les patients diabétiques présentant un risque de lésions du pied de grades 2 et 3 :

  • Grade 2 : 4 séances de soins de prévention
  • Grade 3 : 6 séances de soins de prévention

Pour obtenir la prise en charge de ces soins de prévention, le patient diabétique doit se rendre chez un pédicure-podologue conventionné, muni d’une prescription médicale délivrée par son généraliste, diabétologue ou autre professionnel de santé.

Après une première séance au cours de laquelle le pédicure-podologue réalise un bilan complet des pieds du patient diabétique (sensibilité, déformations, etc.), il établit un programme de soins, repère les lésions précises afin d'éviter les complications et donne des conseils de prévention (port de semelles orthopédiques, etc.) pour éviter l’apparition de lésions.

À NOTER

L’Assurance maladie peut prendre en charge les semelles orthopédiques uniquement sur prescription médicale.

Remboursement du dépistage des lésions du pied

Le tarif d’une consultation chez le pédicure-podologue est fixé à 27 € (pas de dépassements d’honoraires autorisés sur ce type de consultations). En outre, la séance peut, sur prescription du médecin être réalisée à domicile.

Le montant de la consultation peut être remboursé à 100 % par la caisse de Sécurité sociale du patient en ALD diabète.

 

Pour en savoir plus :

Qu’est-ce que la prévention santé ?

Comment faire le bilan de santé gratuit de l’Assurance maladie ?

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.