Créateur d’entreprise : quelle est ma protection sociale ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Auto-entrepreneur | Dirigeant non-salarié | Libéral

La protection sociale du créateur d’entreprise dépend de plusieurs facteurs. En particulier :

  • La structure juridique de son entreprise
  • Le régime pour lequel il opte (lorsqu’il en a le choix) : travailleur non-salarié (TNS) ou assimilé-salarié
  • La nature de sa profession

La forme de l’entreprise

Selon la forme de l’entreprise, le contrôle qu’il détient ou encore les fonctions qu’il occupe, le créateur d'entreprise aura des interlocuteurs différents pour sa protection sociale.

À NOTER

Le créateur peut bénéficier d’aides à la création d’entreprise.

Une fois son entreprise créée, le créateur d’entreprise doit s’enregistrer auprès de l’organisme d’affiliation qui correspond à son statut social :

À NOTER :

  • La réforme du RSI, prévue par l’article 15 de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018 acte le transfert des travailleurs indépendants (artisans-commerçants, micro-entrepreneurs, libéraux ainsi que leurs ayants droit) au Régime général.

    Une phase de transition de 2 années allant du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2019, est prévue pour permettre d’effectuer la transition au terme de laquelle, la protection sociale des indépendants sera gérée par un guichet spécial indépendant, pour chacune des trois branches du Régime général :

    • Assurance-maladie : entièrement gérée par les Caisses primaires d'assurance maladie (CPAM) depuis le 1er janvier 2018 (à travers la SSI)
    • Retraite : la retraite de base sera entièrement gérée par les Caisses d'assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT). Quant à la retraite complémentaire, la CARSAT se chargera de verser la part portant sur la carrière indépendante (à travers la SSI) et l’AGIRC-ARRCO s’occupera de la complémentaire salariée.
    • Recouvrement des cotisations : entièrement géré par les URSSAF

Créateur d’entreprise : les cotisations sociales

Le paiement de cotisations sociales permet l’ouverture des droits aux prestations sociales.

Dans le Régime général, la rémunération mensuelle du chef d’entreprise sert de base de calcul aux cotisations sociales. Elles sont prélevées directement sur son salaire.

À la Sécurité sociale pour les indépendants, les revenus professionnels annuels servent également de base au calcul des cotisations sociales. Le TNS doit s’acquitter de ces charges de manière provisionnelle chaque mois ou chaque trimestre.

Un dispositif est prévu lors des premières années d’activité.

Les prestations de protection sociale du créateur d’entreprise

Comme tous les assurés, les créateurs d’entreprise qui payent des cotisations bénéficient de prestations sociales. Ainsi, les caisses de protection sociale prennent en charge une partie ou la totalité des frais liés à :

À NOTER

Les chefs d’entreprise (assimilés-salariés ou TNS) ne bénéficient pas des allocations chômage (indemnisation des périodes de chômage, aide à la recherche et/ou reprise d’un emploi).

Assurance supplémentaire et régime facultatif

Les créateurs d’entreprise une fois affiliés à leurs régimes de protection sociale disposent de couvertures de base et complémentaires. Ces assurances de base peuvent être complétées avec des régimes facultatifs pour

  • La prévoyance (santé, décès, arrêt de travail)
  • La retraite
  • Le risque de chômage

On trouve notamment :

À NOTER

Les dirigeants, salariés ou non, ne sont pas couvert par l’assurance chômage. Ils peuvent en souscrire une auprès de la garantie sociale des chefs d’entreprise (GSC).

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.