Comment estimer le montant de sa retraite de base ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Auto-entrepreneur | Dirigeant non-salarié | Dirigeant salarié | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié

Pour obtenir une estimation du montant de sa retraite de base, l’assuré doit tenir compte de plusieurs paramètres :

  • La durée d’assurance tous régimes confondus (en trimestres)
  • Le taux de pension
  • Le revenu professionnel moyen

La simulation du montant de la retraite de base doit être répétée pour chaque régime auquel l’assuré a été affilié.

Dans les régimes alignés (régime général, Régime social des indépendants et Mutualité sociale agricole), les règles du calcul de la retraite de base se sont alignées sur le régime général.

Simulation : obtenir le montant de sa retraite de base

L’assuré qui souhaite faire une simulation du montant de sa retraite de base peut utiliser la formule suivante :

RPM X Taux X Durée d'assurance / Durée d'assurance requise

Lorsque l’assuré est polypensionné, c’est-à-dire qu’il relève de plusieurs régimes de retraite, il perçoit une pension dans chaque régime. Le calcul de la pension de base doit être fait dans chaque régime.

Estimation de la retraite de base : les paramètres du calcul

  • RPM : « Revenu professionnel moyen » ou encore « salaire annuel moyen (SAM) » pour les salariés ou « traitement indiciaire brut» pour les agents de la fonction publique. Il s’agit d’une moyenne établie à partir des meilleurs revenus de l’assuré. Le montant de la retraite de base tient compte des salaires ou revenus bruts.
    • Pour les salariés et non-salariés (sauf les professions libérales) : les meilleurs salaires ou revenus professionnels des 25 dernières années
    • Pour les fonctionnaires : le traitement indiciaire des 6 derniers mois
  • Durée d’assurance : elle tient compte des trimestres acquis dans le régime concerné sauf les trimestres reconnus équivalents.
  • Durée d'assurance requise : durée de référence pour obtenir une carrière complète dans le régime. Tous les trimestres sont pris en comptes sauf les trimestres reconnus équivalents. Lorsque l’assuré a été affilié dans le même régime toute sa vie et qu’il a atteint la durée d’assurance requise, sa pension est complète.
    Lorsque l’assuré a été affilié dans plusieurs régimes, sa pension est proratisée dans chaque régime.

La durée d’assurance requise est fonction de l’année de naissance de l’assuré : faire le simulateur retraite.

  • Taux : le taux de pension. Le taux est lié à la durée d’assurance acquise dans tous les régimes de base. Lorsque la durée d’assurance est égale à la durée d’assurance requise. Le taux est dit plein. Il est alors de :
    • 50 % dans les régimes alignés (Régime général, RSI, MSA…)
    • 75 % dans le régime dans la fonction publique

Lorsque l’assuré n’a pas atteint la durée d’assurance requise (tous régimes confondus), son taux de pension subit une décote (coefficient de minoration). Lire : calcul de la décote

À NOTER

Le calcul du régime de base des professions libérales est différent. Il s’agit d’un régime de retraite en points quand les autres régimes fonctionnent sur un système de trimestres.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.