Combien coûte une assurance emprunteur ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Auto-entrepreneur | Dirigeant non-salarié | Dirigeant salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

Les tarifs en assurance de prêt immobilier tiennent compte de plusieurs éléments liés à l’assuré et au financement de son projet. Les cotisations varient d’une banque à l’autre et selon la nature des contrats. Le prix total de l’assurance emprunteur dépend aussi du mode de calcul des cotisations : sur capital emprunté ou sur capital restant dû.

Assurance emprunteur et tarifs

Les tarifs en assurance emprunteur tiennent compte de plusieurs paramètres comme le montant du prêt immobilier, la durée de l’emprunt et le niveau des couvertures.
D’autres éléments sont importants : l’âge, l’état de santé et la profession de l’assuré.

Assurance emprunteur et âge de l’assuré

L’âge de l’emprunteur compte aussi beaucoup, l’assurance emprunteur des jeunes étant moins chère que celle des seniors aussi bien dans les contrats bancaires que dans les contrats en délégation (c’est-à-dire souscrits hors de l’établissement bancaire). Certaines études montrent que la moyenne des tarifs en assurance emprunteur pour les contrats bancaires se situent aux environ de 0,25 % du capital emprunté pour les assurés âgés de 25 ans, contre 0,45 % pour les assurés âgés de 45 ans (pour des prêts de 20 ans).

Les écarts sur les taux moyens en assurance emprunteur peuvent encore se creuser entre les contrats bancaires et ceux des assureurs dits alternatifs (contrats pris en délégation). Les contrats alternatifs sont en règle générale moins chers (de l’ordre de 20 points de base pour le taux moyen environ).

Assurance emprunteur et état de santé

L’état de santé de l’assuré est aussi pris en compte (formalités médicales) ainsi que son comportement à risque. L’assurance emprunteur des fumeurs est par exemple plus onéreuse que celle des non-fumeurs. Les primes peuvent varier du simple au double. Peuvent être considérés comme fumeurs en assurance emprunteur, les personnes qui consomment du tabac, même sous forme électronique avec ou sans nicotine, ou en ayant consommé au cours des 2 dernières années.

Assurance emprunteur et profession

L'exercice d'une profession à risque peut aussi entrer en ligne de compte en entraînant des surprimes. A l’inverse, certaines catégories peuvent avoir des avantages. Pour l’assurance emprunteur des fonctionnaires, par exemple, certaines mutuelles de la Fonction publique,  insistent sur leur tarification plus faible par rapport à celle des banques. Les fonctionnaires peuvent aussi choisir une assurance emprunteur auprès de l’organisme assureur de leur choix qui peut être tout aussi compétitive que les mutuelles spécialisées. A noter cependant que les garanties perte d’emploi en cas d’assurance de prêt pour les fonctionnaires ne sont peut-être pas utiles.

L’emprunteur doit être informé du Taux Annuel Effectif de l’Assurance (TAEA)

Le Code de la consommation impose aux banques de mentionner dans leurs offres :

  • Le taux annuel effectif de l’assurance (TAEA) afin de le comparer au taux annuel effectif global du crédit (TEG)
  • Le montant total en euros de l’assurance sur la durée totale du prêt
  • Le montant de l’assurance dû sur les mensualités en précisant ce montant s'ajoute ou non à l'échéance de remboursement du crédit

Assurance emprunteur : calcul des cotisations

Les cotisations peuvent être calculées sur le capital initial ou sur le capital restant dû. La différence de coût peut être importante à l’échéance du prêt.

Le taux de cotisation sur le capital initial s’applique sur le montant du capital emprunté à l’origine. Le montant de la cotisation d’assurance emprunteur reste le même sur toute la durée du prêt. Les contrats groupes bancaires fonctionnent en général sur ce mode de calcul.

Le taux de cotisation sur le capital restant dû est lié à l’amortissement du capital de l’emprunt. Dans un crédit amortissable, par exemple, le capital à rembourser diminue au fur et à mesure des mensualités. Dans ces conditions la cotisation d’assurance suit le même régime et diminue à chaque mensualité de remboursement.

A taux de cotisation égal, la cotisation sur capital restant dû est plus intéressante. Ce mode de calcul est principalement présent dans les contrats d’assurance individuels alternatifs aux contrats bancaires (pris délégation). Il présente un intérêt en cas de remboursement partiel anticipé du crédit. A condition que l’assureur l’autorise, la prime d’assurance peut dans cette situation diminuer fortement.

Exemple :

Le capital restant dû à l’instant T est de 150 000 euros
L’emprunteur effectue un remboursement anticipé partiel de 90 000 euros
Le nouveau capital restant dû sera de 60 000 euros sur lequel sera calculé la cotisation d’assurance. La cotisation sera donc diminuée.

Il est rare que le calcul de la cotisation sur le capital initial emprunté permette cette possibilité lors d'un remboursement partiel anticipé.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.