Vos questions sur l’allocation de solidarité spécifique

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Auto-entrepreneur | Dirigeant non-salarié | Dirigeant salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité
Vos questions sur l’allocation de solidarité spécifique

L’allocation de solidarité spécifique (ASS) est un revenu de remplacement qui succède à l’allocation de retour à l’emploi (ARE) lorsque les droits du bénéficiaire sont épuisés. L’ASS est versée sous conditions.
L’ASS est versée par Pôle emploi par périodes de 6 mois renouvelables. Son montant journalier est de 16,74 € en 2019.

Les conditions pour bénéficier de l’allocation de solidarité spécifique se concentrent autour de trois modalités :

  • Être demandeur d’emploi
  • L’activité antérieure du demandeur
  • Les plafonds des ressources prises en compte

En cas de reprise d’activité, l’allocation de solidarité spécifique peut être maintenue partiellement. Les conditions de versement tiennent alors aussi compte de la nature de l’activité (salariée ou non) et du montant des revenus qu’elle génère.

Pendant combien de temps puis-je bénéficier de l’allocation de solidarité spécifique ?

L’allocation de solidarité spécifique est versée par périodes de 6 mois renouvelables. Pour les personnes dispensées de recherche d’emploi, la situation est examinée annuellement.

L’assuré qui a atteint le taux plein ne peut pas percevoir l’ASS une fois qu’il atteint l’âge légal de départ à la retraite.

J’arrive au terme de mes droits à l’ARE, puis-je bénéficier de l’Allocation de solidarité spécifique ou du revenu de solidarité active ?

Les demandeurs d’emploi qui arrivent en fin de droits de leurs allocations chômage peuvent sous conditions demander à bénéficier de l’ASS ou du RSA.

L’allocation de solidarité spécifique est gérée par Pôle emploi. Elle est réservée aux chômeurs qui ont travaillé au moins 5 ans pendant les 10 dernières années
Les assurés qui ne remplissent pas cette condition peuvent demander à bénéficier du RSA. Il est géré par la Caisse d’allocations familiales (CAF).

La procédure est généralement la même :

  • Inscription à Pôle emploi qui calcule les droits à l’ARE
  • Arrivé en fin de droits ARE, Pôle emploi informe l’assuré de son droit ou non à l’ASS
  • Si c’est le cas, il perçoit d’emblée l’ASS
  • Dans le cas contraire, Pôle emploi remet à l’assuré une attestation de rejet
  • L’assuré peut alors faire une demande de RSA auprès de la CAF

Le RSA et l’ASS peuvent se cumuler sous conditions avec :

  • L’aide personnalisée au logement (APL)
  • Des revenus

Le cumul de l’ASS et du RSA est possible lorsque l’assuré remplit les conditions générales des deux aides. Toutefois, le montant du RSA serait réduit du montant de l’ASS, il s’agit d’un cumul partiel. L’assuré bénéficie alors d’un complément de RSA en plus de l’ASS.

J’ai une pension d’invalidité, puis-je bénéficier d’une allocation de solidarité spécifique ?

L’allocation de solidarité spécifique peut être attribuée à un assuré qui perçoit une pension d’invalidité s’il est apte à travailler. Il doit également remplir les autres conditions pour bénéficier de l’ASS notamment ses revenus (y compris sa pension d’invalidité) ne doivent pas dépasser le plafond de ressources pour bénéficier de l’ASS.

Puis-je bénéficier de la Puma (ancienne CMU) ou CMU-C si je bénéficie de l’allocation de solidarité spécifique ?

Le bénéficiaire de l’allocation de solidarité spécifique a exercé une activité professionnelle auparavant, il est donc affilié à la caisse d’Assurance maladie correspondant à son ancien statut.

Il peut faire une demande de CMU-C ou d’ACS auquel cas son allocation de solidarité spécifique sera prise en compte pour l’étude de ses droits.

Je suis micro-entrepreneur, puis-je bénéficier de l’allocation de solidarité spécifique ?

L’allocation de solidarité spécifique peut être maintenue partiellement lorsque l’assuré reprend une activité professionnelle, salariée ou indépendante. Elle peut donc être maintenue lors de la création d’une auto-entreprise. Lire, Reprise d’activité : puis-je percevoir l’allocation de solidarité spécifique ?

En plus des conditions de versement propres au dispositif, le cumul de l’ASS avec un revenu d’activité dépend des revenus générés par la nouvelle activité.
Lorsque le cumul s’applique, l’assuré bénéficie de l’intégralité de l’ASS les 3 premiers mois. Du 4ème au 12ème mois d’activité, le montant de son ASS est diminué des revenus professionnels, mais une prime forfaitaire mensuelle de 150 euros est versée en contrepartie.

Lorsque le micro-entrepreneur est bénéficiaire de l’ACRE, il perçoit une aide équivalente à l’ASS pendant les 12 premiers d’activité.

L’allocation de solidarité spécifique est-elle imposable ?

L’allocation de solidarité spécifique est imposable au titre de l’impôt sur le revenu dans la catégorie des « Traitements et salaires ».

Je bénéficie de l’allocation de solidarité spécifique, est-ce que je valide des trimestres de retraite ?

Depuis 1980, les assurés qui bénéficient des allocations chômages (ARE, ASS, AER…) dont l’allocation de solidarité spécifique peuvent valider jusqu’à 4 trimestres de retraite par an.

Toutefois, ces périodes de chômage ne sont pas prises en compte lorsque l’assuré a atteint l’âge du taux plein.

Je perçois l’allocation de solidarité spécifique, est-ce que je paie des cotisations sociales ?

Aucune retenue sociale n’est prélevée sur les allocations de solidarité spécifique.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.