Calcul de l'indemnité compensatrice pour les nouveaux fonctionnaires

MISE À JOUR LE :
Calcul de l'indemnité compensatrice pour les nouveaux fonctionnaires
Accéder au simulateur

Ce simulateur permet d'estimer le montant de l’indemnité compensatrice pour les agents publics nommés pour la première fois en qualité d’élève, de stagiaire ou de titulaire ou recrutés après le 1er janvier 2018 et ceux réintégrés après une absence non rémunérée en 2017 (période de disponibilité, congé parental, ou détachement sur contrat de droit privé).

En cas de nomination, recrutement ou réintégration au cours de l’année 2017, l’assiette de calcul de l’indemnité est ramenée à une rémunération brute équivalente à l’année complète.

L'indemnité compensatrice est mensuelle.

L’indemnité est versée le mois suivant le 1er mois complet de rémunération. Un rappel des sommes sera effectué pour les sommes dues depuis la date de prise en charge par l’employeur public. En cas d’arrivée en cours de mois, l’indemnité sera calculée au prorata du nombre de jour rémunérés.

NB : si vous étiez en poste avant fin 2017, voir le simulateur de l'indemnité compensatrice pour les fonctionnaires en poste au 31 décembre 2017.

SIMULATEUR

Intégrez dans ce champ les montants perçus et soumis à la contribution sociale généralisée (CSG) :

  • Traitement brut ou rémunération brute de base y compris la rémunération universitaire et les émoluments hospitaliers des personnels enseignants et hospitaliers titulaires
  • Indemnité de résidence perçue en France ou à l’étranger (ou indemnité ayant le même objet)
  • Supplément familial de traitement ainsi que les majorations familiales perçues à l’étranger
  • Primes et indemnités assujetties à la CSG, y compris lorsqu’elles présentent un caractère ponctuel ou exceptionnel
  • Avantages en nature (logement, nourriture, véhicule, etc.)
  • Majorations de traitement ou de rémunération servies dans les départements et collectivités d’outremer ou à l’étranger

NE PAS INCLURE : les indemnités non assujetties à la CSG (frais professionnels, frais de changement de résidence, etc.) ; les rémunérations versées au titre d’une activité (indemnité de jury, indemnité de formation, etc.) ; les allocations qui constituent des revenus de remplacement et non des rémunérations d’activité (allocation de cessation anticipée d'activité des travailleurs de l'amiante, l’allocation temporaire d’invalidité).

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.