Calcul du remboursement des soins dentaires

MISE À JOUR LE :
Calcul du remboursement des soins dentaires

Ce simulateur vous permet d'estimer le remboursement de votre consultation chez le dentiste. Celui-ci tient compte de l’assurance maladie et éventuellement de votre complémentaire santé.

Vous devez renseigner le tarif de l’acte, c’est-à-dire le prix facturé par votre dentiste. Lorsque votre dentiste  est conventionné secteur 1, le tarif de l’acte est égal à la base de remboursement de la Sécurité sociale (tarif de responsabilité). Pour les dentistes conventionnés secteur 2, le tarif de l'acte est fixé par le médecin et ce dans certaines limites.

Si vous ne connaissez pas les tarifs pratiqués par votre dentiste, vous pouvez les lui demander ou les consulter sur le site de l'assurance maladie.

À NOTER

  • Ce simulateur fonctionne par acte et non pour une facturation globale. Il ne concerne que les soins dentaires, sur les dents permanentes des personnes de plus de 13 ans ou sur les dents de lait, pris en charge par la Sécurité sociale.
  • Pour la partie complémentaire santé, il prend comme hypothèse que votre dentiste a adhéré à l'option de pratique tarifaire maîtrisée (OPTAM).

Sélectionnez le type d'acte pratiqué ou que votre dentiste va pratiquer lors de la consultation.

Indiquez ici le tarif de l'acte pratiqué par votre dentiste. Si vous ne connaissez pas les tarifs pratiqués par votre dentiste, vous pouvez les lui demander ou les consulter sur le site de l'assurance maladie.

Si vous avez une complémentaire santé, vous pouvez indiquer votre BRSS ou TRSS (ex :150%, 200%, 250%...). Si vous ne le connaissez pas, vous pouvez demander le tableau des BRSS à votre mutuelle ou assureur.

Attention : les nouveaux contrats santé responsables (depuis 2015) ont des bases de remboursement différents selon que votre praticien est adhérent ou non à l'OPTAM (ex contrat d'accès aux soins).
Si votre dentiste n'a pas signé le contrat d'accès aux soins, alors le remboursement mutuelle est limité à 200 % (plafond). De plus, il doit y avoir un écart d'au moins 20 % (ex : remboursement mutuelle 200%, si votre dentiste n'a pas signé le contrat d'accès aux soins, alors la base applicable est 180 %).

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.