Quelles sont les aides aux aidants ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Micro-entrepreneur | Travailleur indépendant | Assimilé salarié | Etudiant | Fonctionnaire | Libéral | Retraité | Salarié | Sans activité

L’aidant est une personne (professionnelle ou non) qui apporte son aide à une personne en perte d’autonomie qu’il s’agisse d’une personne âgée ou d’une personne handicapée.

L’aidant familial, aussi appelé aidant proche ou aidant naturel, est une personne proche de l’aidé (famille, ami, voisin…).

Sur un plan matériel, les engagements des aidants peuvent être très contraignants. C’est pourquoi des dispositifs d’aide et d’informations existent pour les soutenir.

Des formations à destination des proches aidants

De plus en plus de formations à destination des aidants accompagnant une personne âgée en perte d’autonomie se développent.

Elles permettent notamment de réfléchir au rôle d’aidant afin de préserver la qualité de la relation et de mieux connaitre la maladie et ses conséquences sur la vie quotidienne de la personne aidée.

Des plateformes d’accompagnement

Au départ créer pour les malades d’Alzheimer, elles ont étendu leur soutien à l’ensemble des proches accompagnant une personne âgée.

Elles proposent entre autres :

  • De l’information
  • Un soutien individuel ou en groupes
  • Des solutions de répit

L’accès à l’information et aux conseils est gratuit, une contribution pouvant parfois être demandée pour certaines des offres qu’elles proposent.

Annuaire des points d’information locaux

Des associations particulières

Certaines associations se sont spécialisées dans la formation des proches aidants une personne présentant une maladie ou un handicap particulier :

Le droit au répit

Entrée en vigueur au 1er janvier 2016, la loi d’adaptation de la société au vieillissement prévoit un droit au répit pour les proches aidants des personnes âgées en perte d’autonomie ou des personnes atteintes de handicap.

Il permet à l’aidant de prendre du repos dans son activité d’accompagnement.

À NOTER

Pour pallier le sentiment de solitude et le manque de ressources dont sont victimes les aidants familiaux, le Gouvernement prévoit de mettre en place plusieurs mesures d’accompagnement dès 2020, telles qu'un numéro téléphonique national de soutien des proches aidants, la création de lieux d’accueil labellisés « Je réponds aux aidants » ainsi qu’une plateforme numérique du même nom permettant d’identifier l’offre d’accompagnement dans tous les territoires, d’ici 2022.

Le congé du proche aidant

La loi relative à l'adaptation de la société au vieillissement a institué le congé de proche aidant, qui se substitue au congé de soutien familial et a élargi le champ des personnes éligibles à ce congé aux proches aidants sans lien familial et aux aidants de personnes accueillies en établissement.

Depuis le 30 septembre 2020, ce congé est indemnisé sous la forme du versement d’une allocation journalière du proche aidant (AJPA). Cette prestation, d’un montant allant de 43,83 € à 52,08 €, est servie par la CAF ou la MSA à la demande de l’aidant, sous réserve du respect de certaines conditions.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.