Quel est le régime des cotisations volontaires vieillesse des indépendants et de leurs conjoints ?

MIS À JOUR LE :
CONCERNE : Agriculteur | Artisan-Commerçant | Micro-entrepreneur | Travailleur indépendant | Libéral | Retraité | Sans activité

Les assurés autrefois indépendants mais qui ne sont plus affiliés à un régime obligatoire de retraite peuvent choisir de cotiser volontairement et ainsi continuer d’acquérir des droits à la retraite.

À NOTER

Les indépendants qui choisissent de cotiser volontairement à la retraite de base cotisent aussi obligatoirement à la retraite complémentaire.

Le dispositif de cotisations volontaires est ouvert pour les travailleurs indépendants. L’assuré doit s’adresser à la caisse du régime auquel il était affilié lorsqu’il était indépendant, c’est-à-dire :

  • La branche des indépendants du régime général pour les artisans, commerçants et industriels
  • La Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) pour les professionnels libéraux
  • La Caisse nationale des barreaux français (CNBF) pour les avocats
  • La Mutualité sociale agricole (MSA) pour les exploitants agricoles

L’assurance volontaire à un régime de vieillesse est ouverte aux :

  • Chefs d’entreprise
  • Conjoints collaborateurs
  • Aidants familiaux

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.