Un Français sur deux prêt à résilier son assurance emprunteur…si le Conseil constitutionnel dit oui

PUBLIÉ LE :
Un Français sur deux prêt à résilier son assurance emprunteur…si le Conseil constitutionnel dit oui
fotolia

Dans moins de deux mois, au 1er janvier 2018, l’assurance emprunteur devrait normalement entrer dans une nouvelle ère concurrentielle. A cette date, tous les assurés pourront résilier annuellement leur assurance de prêt en proposant à leur banque un nouveau contrat leur faisant bénéficier de garanties équivalentes.

Le dernier sondage mené par le comparateur spécialisé en assurance de prêt Magnolia.fr confirme les données du marché en relevant que les emprunteurs ont jusqu’à présent, et malgré les évolutions législatives depuis 2010 (Loi Lagarde et loi Hamon), majoritairement opté, à 78 %, pour l’assurance de prêt de leur banque. (78 %).
L’étude la plus récente de la Fédération française de l’assurance montre de son côté que 88 % des cotisations en assurance emprunteur, pour l’année 2016, ont concerné des contrats bancaires.

Toujours selon le sondage de Magnolia.fr, 67 % des personnes interrogés méconnaissent la nouvelle législation qui leur offre, dès janvier 2018, la possibilité d’une résiliation à chaque date anniversaire de leur contrat.

Si 54 % considèrent que les démarches administratives sont un frein à la résiliation, 52 % des sondés sont prêts à mettre en concurrence leur assurance emprunteur dès 2018 conclut l’étude.

Un chiffre qui doit faire réfléchir les établissements bancaires.

Mais pour le moment, il est bon de rappeler que la Place est dans l’attente d’une décision du Conseil constitutionnel sur la question de la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur (lire Previssima du 17/10/2017).

Lire aussi : résiliation annuelle de l’assurance emprunteur : la Cour de cassation fait de la résistance

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.