Santé : les séances chez le psychologue bientôt remboursées par la Sécu ?

PUBLIÉ LE :
Santé : les séances chez le psychologue bientôt remboursées par la Sécu ?
Fotolia

Les caisses de Sécurité sociale du Morbihan, de Haute-Garonne et des Bouches-du-Rhône proposent de signer une convention avec des psychologues, en vue de réaliser les séances prises en charge à 100 %.

Le but de l’expérimentation est de réduire les dépenses de Sécurité sociale liées aux souffrances mentales (médicaments, arrêts de travail, etc.).

Peu de psychologues semblent cependant prompts à signer la convention, principalement en raison d’un tarif de base de remboursement jugé trop bas.

Seules les consultations avec un médecin psychiatre sont actuellement remboursées

À ce jour, seules les consultations réalisées avec un médecin psychiatre, sous prescription médicale, sont remboursées par la Sécurité sociale au taux de 70 %. Le reste à charge pouvant être complété par la complémentaire santé de l’assuré.

Petite exception : les patients âgés de 16 à 25 ans peuvent consulter un psychiatre en accès direct spécifique, c’est-à-dire sans prescription médicale du médecin traitant et obtenir un remboursement optimal de la Sécurité sociale.

Les consultations chez le psychologue ne font donc actuellement l’objet d’aucun remboursement de l’Assurance maladie. L’assuré peut tout de même se rapprocher de son organisme de complémentaire santé, certains proposent des forfaits de prise en charge de certaines séances de psychologie.

Réduire les dépenses de Sécurité sociale liées aux maladies psychiques

L’expérience se déroulerait comme suit : un patient âgé de 18 à 60 ans se présenterait chez un psychologue en cabinet privé conventionné, muni d’une prescription médicale.

L’assuré n’aurait aucun frais à débourser puisque la prise en charge, à hauteur de 100 %, se ferait directement par la caisse d’Assurance maladie et ce, sans conditions de ressources.

Le patient pourrait se voir prescrire jusqu’à 20 séances.

Le but de l’expérimentation est de réduire les dépenses de Sécurité sociale liées aux maladies psychiques, en abaissant notamment :

  • La consommation d’antidépresseurs, d’anxiolytiques et de somnifères
  • Le nombre de jours d’arrêt de travail

Les psychologues, réfractaires à signer la convention

Très peu de psychologues ont signé la convention, notamment dans le Morbihan. En cause, le tarif de base sur lequel s’engage à rembourser la Sécurité sociale : la caisse propose un tarif à 22 € sans dépassements d’honoraires alors qu’en moyenne, le coût d’une consultation chez le psychologue se situe entre 45 et 50 €.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.