Revalorisation du SMIC au 1er mai 2022 : quel impact sur le minimum contributif ?

PUBLIÉ LE :
Revalorisation du SMIC au 1er mai 2022 : quel impact sur le minimum contributif ?
Adobe Stock

En raison de l’inflation, le salaire minimum de croissance (SMIC) a fait l’objet d’une revalorisation automatique de 2,65% au 1er mai 2022. Cette revalorisation a eu des conséquences au regard de la législation de retraite. Le montant du plafond de ressources à respecter pour l’attribution du minimum contributif s’est notamment retrouvé impacté.

Pour rappel, le minimum contributif est un dispositif permettant de garantir, sous conditions, un minimum de retraite pour les personnes qui, bien qu’ayant travaillé pendant de nombreuses années, n’obtiennent qu’une faible pension de retraite.

Son montant est fixé à 652,60 € par mois pour 2022. Sous certaines conditions ce montant peut être majoré.

Ce minimum contributif est octroyé à l’assuré bénéficiant d’une carrière complète, c’est-à-dire ayant atteint le taux plein. Par taux plein, il faut entendre un assuré ayant validé un nombre de trimestres égal ou supérieur à la durée d’assurance requise ou ayant atteint l’âge de départ à taux plein (entre 65 et 67 ans selon les régimes).

En plus du taux plein, l’attribution du minimum contributif nécessite que l’assuré respecte certaines conditions, à savoir :

  • Avoir liquidé toutes ses pensions de retraite dans les régimes de base et complémentaire
  • Que le montant total de ses pensions de retraites (bases et complémentaires, dans le privé et dans le public) ne dépasse un plafond défini.

Cette ultime condition a été impactée par la revalorisation du SMIC au 1er mai 2022. En effet, le plafond de ressources est revalorisé aux mêmes dates et aux mêmes conditions que le SMIC. En conséquence, depuis le 1er mai dernier, son montant brut a été augmenté de 2,65% et est ainsi passé de 1 240,89 € à 1 273,76 € par mois.

Pour bien comprendre, le minimum contributif s’ajoute aux pensions de retraite de base et complémentaires perçues par l’assuré. En tout état de cause, le total ne peut pas dépasser, par mois, le plafond précité. En cas de dépassement, le montant du minimum contributif est réduit d’autant.

À NOTER

De nombreuses valeurs applicables à la législation retraite sont déterminées en fonction du SMIC (salaire permettant de valider un trimestre, plafonds de ressources opposables pour l’attribution et le service des retraites de réversion…).

Cependant, contrairement au plafond de ressources pour l’attribution du minimum contributif, ces valeurs sont déterminées en fonction du montant du SMIC au 1er janvier de l’année civile considérée. Ces valeurs ne sont donc pas impactées par les revalorisations exceptionnelles du SMIC en cours d’année.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.