Retraite des salariés : pourquoi l'entreprise doit souscrire un contrat d’indemnités de fin de carrière ?

PUBLIÉ LE :

Lors de leur départ en retraite, les salariés perçoivent une indemnité de fin de carrière (IFC) versée par leur entreprise dont le montant varie selon l’ancienneté des collaborateurs et de l’origine de la demande de cessation d’activité : départ à la demande de l’entreprise ou du salarié.

Les IFC constituent passif social pour l’entreprise. Cette dernière peut choisir de le conserver dans son bilan ou de l’externaliser en souscrivant un contrat d’assurance spécifique IFC.

Les derniers chiffres à fin 2016 fournit par la Fédération française de l’assurance font état d’un montant de 1 419 milliards d’euros de cotisations sur les contrats IFC. Toujours à la même date, les engagements sur ces contrats avoisinaient les 14 milliards d’euros.

Proposés par les assureurs, les chefs d’entreprise doivent s’intéresser à cette solution qui permet d’anticiper les sommes à verser. Ce fonds collectif, géré par capitalisation, présente plusieurs avantages notamment en termes de gestion de trésorerie et de fiscalité.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.