Réforme des retraites : vers la mise en place d’un bonus-malus ?

PUBLIÉ LE :
Réforme des retraites : vers la mise en place d’un bonus-malus ?
Fotolia

La concertation autour de la réforme des retraites a repris lundi avec les partenaires sociaux. Au menu : l’âge effectif de départ en retraite.

Si l’idée de la mise en place d’un âge-pivot fixé à 63 ou 64 ans, au-dessous duquel on n’aurait pas cotisé suffisamment pour obtenir une retraite à taux plein avait un temps été évoquée, elle n’a finalement pas été retenu par Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire à la réforme de retraites.

Ce dernier a finalement a indiqué ce mercredi que « la liberté de partir [en retraite] à 62 ans » était maintenue, sans entraîner de décote.

En revanche, un dispositif incitatif devrait être mis en place pour récompenser les assurés partant plus tard en retraite : ainsi, dans le futur système de retraite universel par points, ces derniers pourraient bénéficier d’une surcote, autrement dit, d’un « coefficient majorant » qui relèvera leur pension de 3 à 5 % par année supplémentaire travaillée.

« Si les gens veulent partir plus tard, c'est leur liberté. Evidemment, il n'est pas choquant que si vous partez plus tard, votre retraite soit plus élevée » s’est justifié le Haut-commissaire.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.