Réforme des retraites : un gouvernement « plus que jamais déterminé »

PUBLIÉ LE :
Réforme des retraites : un gouvernement « plus que jamais déterminé »
Adobe Stock

C’est une semaine décisive pour la réforme des retraites. Alors qu’un mouvement social d’ampleur débutera jeudi 5 décembre, le gouvernement se dit « plus que jamais déterminé à construire un système universel de retraite ». Réuni samedi 30 novembre pour préparer les journées de mobilisation sociale avec les membres du gouvernement concernés, le Premier ministre a indiqué la volonté de l’Exécutif de « limiter au maximum l’impact de la grève pour les Français », dans un communiqué publié le jour même.

Cette semaine Jean-Paul Delevoye rencontre une dernière fois les partenaires sociaux ; il devrait remettre ses conclusions autour du 8 ou du 10 décembre. De son côté, Édouard Phillipe rendra ses arbitrages avant la fin du mois. À cette occasion, nous découvrirons le projet que le gouvernement souhaite présenter au Parlement au début de l’année 2020. Deux sujets restent à trancher : le calendrier de la réforme et les conditions d’équilibre financier du régime universel au moment de sa création.

Le Premier ministre a donc choisi d’enjamber la journée du 5 décembre avant de présenter son projet de loi. SNCF, RATP, Air France, contrôleurs aériens, EDF, poids lourds, raffineries, enseignants, étudiants, policiers, avocats, magistrats, éboueurs… La mobilisation contre le projet de fusion des 42 régimes de retraite existants en un système universel par points s’annonce importante. Ce jeudi, plusieurs millions de salariés du public et du privé ont été appelés à faire grève contre la réforme par la Confédération générale du travail (CGT), Force ouvrière (FO), la Fédération syndicale unitaire (FSU) et Solidaires qui ont pris l’initiative de ce mouvement.

Dans un communiqué de presse commun, ces organisations appellent à « construire un plan d’action contre le projet de réforme de retraites par points et pour gagner un renforcement, une amélioration du système actuel de retraites solidaire et intergénérationnel. »

De son côté, la Confédération française de l’encadrement-Confédération générale des cadres (CFE-CGC) a appelé à manifester et la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC) a laissé ses syndicats libres de rallier le mouvement.

La CFDT a, quant-à-elle, choisi de ne pas se joindre à la mobilisation.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.