Réforme des retraites : les ajustements du Gouvernement en faveur des femmes

PUBLIÉ LE :
Réforme des retraites : les ajustements du Gouvernement en faveur des femmes
Adobe Stock

Alors que l’examen du projet de loi visant à instituer un régime universel de retraite a débuté ce lundi 17 février au sein de l’Hémicycle sous une nuée d’amendements - près de 41 000, visant à torpiller la réforme, le Gouvernement a décidé de revoir sa copie pour favoriser notamment les droits familiaux.

Ainsi, les divorcé(e)s pourront finalement bénéficier d’une pension de réversion : alors que le projet de loi initial prévoyait de supprimer la pension de réversion pour les personnes divorcées, il semblerait que l’Exécutif ait fait marche arrière, ceci, afin de ne pas défavoriser les femmes divorcées. À la mort de l’ex-époux(se), la personne divorcée aura droit – sous condition de ressources - à 55 % de la pension du défunt, au prorata des années de mariage.

Laurent Pietraszewski, Secrétaire d’État chargé des retraites, a annoncé que le système serait « dédoublé » à partir de 2037, « pour éviter tout risque de paupérisation des femmes divorcées » (source : Les Échos).

À NOTER

Sur la question des droits à réversion pour les personnes divorcées, le Gouvernement avait confié en janvier dernier à Bertrand Fragonard et Anne-Marie Leroyer, une mission sur la prise en compte des droits à pension de réversion des conjoints divorcés. Le rapport, qui détaille les mesures réalisables pour chaque situation conjugale, a été remis le 13 février 2020.

En outre, les femmes élevant seules leurs enfants et bénéficiant de l’allocation de soutien familial (ASF) se verront attribuer des points supplémentaires au titre de la retraite, selon la déclaration de Christelle Dubos, Secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé.

Enfin, le projet de réforme prévoyait initialement d’accorder une majoration de 5 % par enfant pour l'un des deux parents et ce, dès le premier enfant. Désormais, afin de favoriser les femmes, sur ces 5 % de bonus, 2,5 % seront automatiquement accordés aux mères au titre de la maternité et les 2,5 % restant seront par défaut attribués à la mère, tout en pouvant être répartis entre les deux parents.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.