Réforme de l’épargne retraite : oui à l’assurance vie et au PERCO, non au PERP et au Madelin !

PUBLIÉ LE :
Réforme de l’épargne retraite : oui à l’assurance vie et au PERCO, non au PERP et au Madelin !
fotolia

Rien ne change. Au fil des ans, les enquêtes se suivent et se ressemblent et montrent que les Français plébiscitent les produits d’épargne retraite autorisant une sortie en capital plutôt qu’en rente viagère.

Le dernier sondage réalisé par l’institut Audirep (1) auprès de plus de 130 000 salariés le confirme. Alors que s’annonce une grande réforme de l’épargne retraite supplémentaire, il apporte de l’eau au moulin de ses commanditaires, Amundi et Natixis, les deux champions de l’épargne salariale dans l’Hexagone.

Les Français ne veulent pas des produits à rente viagère

Sans grande surprise, l’enquête révèle ainsi que les personnes interrogées :

Sont favorables à une épargne régulière pour préparer leur retraite à plus de 87 %

  • Veulent un produit retraite avec une sortie intégrale en capital à plus de 77 %
  • Souhaitent à 48 % un produit leur permettant de pouvoir continuer à faire fructifier leur épargne retraite tout en ayant le choix de « piocher » dedans à tout moment et, pour 43 % d’entre eux, un produit leur autorisant une sortie en capital avant l’âge de la retraite en cas de besoin (ex. chômage prolongé, invalidité, incapacité)
  • Souhaitent à 84 % pouvoir transmettre leur épargne retraite accumulée à leurs héritiers (conjoint, enfant…)

Dès lors, le trio de tête des placements préférés des Français pour leur retraite est :

Plus curieusement, ils citent à 65 % les livrets bancaires et le plan d’épargne retraite populaire à 50 %, le plan d’épargne retraite entreprises (PERE) à 33 % et le Madelin retraite 31 % (pour les indépendants).

Demain un Compte Avenir

L’enquête de Natixis et d’Amundi fait ressortir que les salariés qui arrivent à épargner pour leur retraite veulent pouvoir combiner les avantages actuels de l’assurance vie et du PERCO. A ce titre, ses résultats doivent être mis en parallèle avec les propositions élaborées dans le cadre du projet de loi relatif au plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE), ces dernières prévoyant une unification des produits d’épargne retraite supplémentaire en un Compte Avenir, individuel ou collectif.

La méconnaissance des modalités de sortie en rente viagère, et notamment du système intéressant des rentes à annuités garanties, contribue à ce rejet par les épargnants des produits dédiés à la retraite que sont le PERP, le PERE et le Madelin retraite et ce, malgré les avantages fiscaux dont ils bénéficient sur les versements.

(1) Enquête en ligne réalisée du 25 janvier 2018 au 12 février 2018 et Natixis Interépargne du 31 janvier 2018 au 14 février 2018.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.