Quel est le niveau de vie des Français ?

PUBLIÉ LE :
Quel est le niveau de vie des Français ?
fotolia

Depuis 2008, année de la crise financière internationale, le niveau de vie médian* des Français stagne. Il est passé à 20 300 € en 2015, soit une très légère augmentation de 0,4 %. Mais « cette augmentation de faible ampleur ne remet pas en cause le constat de longue stagnation du niveau de vie médian depuis 2008, après la progression soutenue d’avant-crise » explique l’INSEE dans son étude publiée mardi 12 septembre.
Malgré cette légère augmentation, le niveau de vie des Français reste toujours en deçà du niveau de vie avant 2008.

Si le niveau de vie global des Français reste stable, les chiffres dévoilés par l’INSEE sont plus contrastés en fonction des populations.

À NOTER

* Le niveau de vie médian partage la population en deux : une première moitié gagne plus de 20 300 €, l’autre moins.

Hausse du niveau de vie des plus aisés…

De 2012 à 2014, le niveau de vie des Français aisés avait diminué. En 2015, il repart à la hausse, en particulier pour les plus aisés où il progresse de 2,3 %. L’INSEE indique que : « Cette inversion de tendance peut s’expliquer par le dynamisme des salaires et des pensions dans le haut de la distribution en 2015 ».

De manière générale, les niveaux de vie supérieurs à la médiane sont en hausse en 2015, après avoir baissé en 2014. L’augmentation est de plus en plus marquée à mesure que le niveau de vie s’élève.

… stagnation pour les autres

De l’autre côté de la médiane, les plus défavorisés enregistrent une hausse de leur niveau de vie de 0,3 %, liée à la « hausse de prestations sociales ». Pourtant, cette augmentation ne fait que « compenser le léger repli de l’année précédente » indique l’INSEE.

Le taux de pauvreté augmente, les inégalités restent stables

Le taux de pauvreté passe de 14 à 14,2 % en 2015 et le seuil de pauvreté est de 1 015 € par mois. En 2015, 8,9 millions de personnes vivent en dessous.

Les indicateurs d’inégalités sont stables, l’INSEE indique que le rapport de la masse des niveaux de vie détenue par les 20 % de personnes les plus aisées et celle détenue par les 20 % les plus modestes est stable à 4,4. 

Le niveau des actifs s’améliore, celui des chômeurs se dégrade

En 2015, le taux de pauvreté des actifs occupés est stable, mais leur niveau de vie médian augmente de 0,9 % en euros constants. L’augmentation est plus forte pour les indépendants (+ 1,5 %) que pour les salariés (+ 0,8 %). Mais ces chiffres cachent de larges disparités :

  • Le taux de pauvreté des ouvriers continue d’augmenter. Il passe de 14,4 à 15,3 % en 2015 contre 5,3 % pour les professions intermédiaires (techniciens, commerciaux, instituteurs, infirmiers…) et 3,1 % pour les cadres et professions intellectuelles supérieures. Avec un salaire médian à 18 450 €, les ouvriers ont le niveau de vie le plus faible.
  • 40 % des indépendants sont agriculteurs ou artisans et leur niveau de vie est proche de celui des ouvriers. Leur taux de pauvreté est également élevé : plus de 20 % pour les artisans et 25 % pour les agriculteurs. L’amélioration du niveau de vie des indépendants concerne en réalité les commerçants.

Le taux de pauvreté global des chômeurs reste très important : 37,6 % des personnes au chômage sont pauvres contre moins de 8 % des actifs occupés. Leur niveau de vie baisse de 1,2 % notamment à cause de l’augmentation du nombre de chômeurs auparavant ouvriers ou n’ayant jamais travaillé.

Le niveau de vie des retraités progresse, celui des étudiants plonge

Le niveau de vie médian des retraités à progresser plus vite en 2015 (+ 1 %) pour se stabiliser à 1 757 € par mois.

L’INSEE confirme la baisse du niveau de vie des sans-emploi et non chômeurs. Cette partie de la population qui comprend en majorité des étudiants, voit son niveau de vie baisser de 1 302 € à 1 272 € par mois en 2015.
Par ailleurs, le taux de pauvreté de cette population, déjà élevé, continue de croître passant de 30,9 % à 32,1 %.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.