Prévention-santé : 76 % des Français ont eu recours à des consultations préventives

PUBLIÉ LE :
Prévention-santé : 76 % des Français ont eu recours à des consultations préventives
Adobe Stock

Ensemble des actions menées dans le but d’éviter ou de réduire l’apparition, le développement et la gravité des accidents, maladies et handicaps, pouvant toucher tout ou une partie de la population, la prévention-santé serait méconnue de 54 % de la population française, pourtant 80 % se disent « attentifs » à la préservation de leur santé.

À NOTER

La prévention en santé publique constitue l’ensemble des actions préventives, curatives, éducatives et sociales, qui abordent la santé de façon collective, telles que la lutte contre les épidémies, l’éducation à la santé, l’identification des risques sanitaires, etc.

Elle peut s’exercer dans tous les lieux de vie des individus : domicile, travail, école, cabinet médical, pharmacie, etc., par un biais incitatif (responsabilisation des individus) ou coercitive (mise en place de lois)

Selon un sondage Odoxa, publié lundi 8 juillet, les Français se sentent bien informés sur les comportements à adopter en matière de prévention-santé (68 %), sensibilisés plus particulièrement par leur médecin traitant (36 %), leur expérience personnelle (28 %) ou une campagne d’information (11 %). Plus encore, ils les appliquent (71 % le pensent).

Toutefois, 59 % des répondants estiment que des mesures coercitives sont plus efficaces que l’incitatif.

À quels comportements sont-ils le plus sensibilisés ?

Parmi, ces conseils, ce sont la limitation et l’arrêt de la consommation de tabac qui ont le plus d’impact sur la modification des comportements, respectivement 58 % et 57 % des sondés les ont adoptés. Ce sont par ailleurs, les comportements de prévention jugés les plus importants par les médecins.

Enfin, les trois-quarts des Français ont effectué au moins une consultation préventive au cours de leur vie, le plus souvent pour dépister un cancer (43 %), établir un bilan global de santé (40 %) ou encore se faire vacciner (38 %).

Disparités générationnelles et sociologiques

L’enquête Odoxa révèle également que les comportements en termes de prévention-santé cachent de grandes disparités, notamment générationnelles : 77 % des seniors se disent bien informés et 82 % des plus de 65 ans disent appliquer les bons comportements.

Sur le plan sociologique, plus on est aisé et éduqué et plus on est sensibilisé à la prévention-santé : 52 % des CSP+ contre 39 % des CSP- ; 54 % des Français ayant un diplôme supérieur au bac contre 42 % ayant un diplôme inférieur au bac.

Prévention santé et politique

90 % des répondants pensent que la prévention-santé occupe une place importante ou prioritaire dans les politiques de santé publique. Parmi les institutions concernées, c’est le Ministère de la santé qui est perçu comme étant l’acteur le plus légitime et efficace (43 %), devant les organismes parapublics comme la Haute autorité de santé (HAS) ou Santé publique France (26 %), les universités françaises en santé et les facultés (20 %) et les entreprises privées développant des applis-santé (10 %).

Pour autant, 1 Français sur 2, seulement, a entendu parler du plan national de prévention santé présenté par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Il a d’ailleurs séduit 62 % des sondés avertis.

Développer la prévention santé

Pour développer la prévention-santé, les Français misent sur l’éducation et la formation, mais également sur la santé connectée puisque pour plus de 6 personnes sur 10, elle est une opportunité d’améliorer la qualité des soins.

Plus encore, Français et médecins estiment qu’il faut revoir le modèle économique et la politique tarifaire actuelle en apportant une rémunération complémentaire aux soignants pour débloquer du temps à la prévention (respectivement 82 % et 84 %).

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.