Premier bilan de la prime exceptionnelle : 448 € de montant en moyenne

PUBLIÉ LE :
Premier bilan de la prime exceptionnelle : 448 € de montant en moyenne
Adobe Stock

En réponse à la crise des gilets jaunes, le Président de la République a invité « tous les employeurs qui le peuvent » à verser une prime de fin d’année exceptionnelle, exonérée de toutes les cotisations et contributions sociales d’origine légales ou conventionnelles. Elle est également défiscalisée jusqu’à 1 000 € pour les salariés qui gagnent moins de trois le SMIC.

Dans un communiqué de presse publié le 21 mars dernier, l’ACOSS dresse un premier bilan du dispositif.

2 millions de salariés ont bénéficié d’une prime exceptionnelle

10,7 % des salariés ont bénéficié de la prime exceptionnelle soit 2 millions de personnes. Ils représentent 49,3 % des salariés des établissements versant la prime.

Les plus petites entreprises ont distribué des primes à une part plus importante de leurs salariés : 66,4 % pour les entreprises de moins de 10 salariés et 40,3 % pour les plus de 2 000 salariés.

40 % du montant total versé l’a été dans les entreprises de moins de 50 salariés.

Le montant moyen de la prime exceptionnelle est de 448 €

Selon les chiffres publiés par l’ACOSS, le montant moyen de la prime exceptionnelle est de 448 € sur la période. Les établissements de moins de 10 salariés ont distribué une prime moyenne de 543 € contre 432 € pour les entreprises de plus de 2 000 salariés.

La prime atteint les 500 € pour 61 % des salariés et au maximum les 1 000 € pour 16,5 % d’entre eux.

37 % des primes versées ont été exonérées au montant maximal de 1 000 € et 1 % du total des primes versées ont été exonérées d’un montant de 100 €.

La part des établissements distribuant la prime varie selon les régions et les secteurs

En métropole, les écarts entre les régions sont plutôt faibles, mais entre la métropole et les DOM, la part des établissements qui versent la prime exceptionnelle est très différente. Par exemple, elle est de 13,8 % en Franche Comté contre 5,1 % en Guadeloupe.

En revanche, le montant moyen le plus élevé a été versé en Guadeloupe (552 €). Ce sont les salariés de Bretagne qui perçoivent en moyenne le montant le plus faible (406 €).

La prime exceptionnelle diffère également entre les secteurs : elle est la plus forte (29,5 %) pour le secteur des activités financières et d'assurance, et se situe à 7 % dans l'hébergement restauration.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.