Pour les courtiers en assurance, le nouveau PER est un succès !

PUBLIÉ LE :
Pour les courtiers en assurance, le nouveau PER est un succès !
Adobe Stock

En 2019, la loi PACTE a créé trois nouveaux plans d’épargne retraite : le PER individuel, le PERE collectif et le PERE obligatoire. Ils cohabitent avec les anciens dispositifs d’épargne retraite (PERCO, Madelin, Article 83, PERP, etc.), voués à disparaitre puisqu’ils ne peuvent plus être commercialisés depuis le 1er octobre 2020.

Ces nouvelles offres en matière d’épargne retraite présentent des modalités plus souples : les transferts d’un plan à l’autre, ou d’une compagnie à l’autre, sont favorisés, les règles de fiscalités sont harmonisées, l’ouverture à une sortie en capital en plus de la rente, etc.

Les résultats de l’enquête menée par le syndicat du courtage d’assurance, Planète CSCA, auprès de ses 2 100 cabinets de courtage adhérents, montrent que les nouveaux plans d’épargne retraite ont convaincus puisque 98,26 % des courtiers connaissent l’existences des nouveaux PER et 86,96 % en ont une image favorable.

Un succès peu étonnant pour 87,83 % des répondants puisque les principaux freins à la souscription de ces nouveaux plans d’épargne retraite supplémentaire sont levés, notamment l’effet tunnel et la sortie en rente obligatoire. À noter que pour 12,17 % des courtiers, l’assurance vie reste le placement le plus intéressant pour préparer sa retraite.

Selon Planète CSCA, les courtiers ont défendu ces avancées, persuadés que ces nouveaux plans d'épargne retraite pouvaient constituer de véritables relais de croissance en matière d'épargne, une source de financement de l'économie et une alternative crédible à l'assurance vie individuelle. Pour en renforcer le succès, ils préconisent de faciliter la portabilité des anciens dispositifs vers le PER et d’imposer des pénalités de retard aux compagnies récalcitrantes. Relever les plafonds de versements défiscalisés et ouvrir la sortie en capital au compartiment collectif à cotisations définies du PER font également partie des solutions mises en avant.

Pour commercialiser les nouveaux PER, 94 % des courtiers se sont formés, en très grande majorité par le biais de formations dispensées par de partenaires ou de leurs associations professionnelles.

Pour Bertrand de Surmont, Président de Planète CSCA, les courtiers « seront force de propositions pour accélérer encore le développement de cette épargne retraite, essentielle pour les revenus des retraités aux côtés de la répartition, et nécessaire à la relance par le financement de l’économie ».

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.