Plusieurs caisses de libéraux s’inquiètent de leur devenir dans le futur système de retraite

PUBLIÉ LE :
Plusieurs caisses de libéraux s’inquiètent de leur devenir dans le futur système de retraite
fotolia

Plusieurs caisses de retraite des professionnels libéraux s’unissent, au travers de l’association Pro’Action Retraite, pour faire part de leurs préoccupations sur les conséquences que pourrait avoir la future réforme des retraites. Elles font part de leurs inquiétudes dans un livre blanc qui parait ce jeudi matin : Pour un système de retraite ouvert, responsable et solidaire.

Qu’est-ce que l’association Pro’Action Retraite ?

Créée en juillet 2018, à l’initiative de plusieurs caisses de retraite des professions libérales, souhaitant contribuer à la réflexion sur les évolutions du système de protection sociale, l’association Pro’Action Retraite regroupe 6 institutions membres :

  • La CARCDSF : la Caisse autonome de retraite des chirurgiens dentistes et des sages‐femmes
  • La CARPV : la Caisse autonome de retraite et de prévoyance des vétérinaires
  • La CAVEC : la Caisse d’assurance vieillesse des experts‐comptables et des commissaires aux comptes
  • La CAVP : la Caisse d’assurance vieillesse des pharmaciens
  • La CPRN : la Caisse de prévoyance et de retraite des notaires
  • La CRPN : la Caisse de retraite du personnel navigant

Des professionnels libéraux attachés à leur système de retraite

En vue de la publication du livre blanc, Pro’Action Retraite a mené, fin 2018, une enquête auprès des affiliés des régimes des caisses de retraite professionnelles.

Il ressort de cette étude, menée entre septembre et novembre 2018, que les professionnels libéraux sont attachés à leur régime de retraite professionnel : près de 63 % estiment que la réforme n’est pas nécessaire (80 % chez les notaires).

Ils s’inquiètent de la création d’un régime universel et souhaitent conserver leurs spécificités, notamment en ce qui concerne la flexibilité du départ à l’âge de la retraite, la gestion en points, la possibilité de cumuler emploi et retraite, le système de réversion avec option

Par ailleurs, 70 % des répondants refusent que la gestion et le pilotage de leur régime de retraite soient effectués par un organisme unique et centralisé.

Pour les rédacteurs du livre blanc, la question de la nature et de la place, de ce que le Haut-Commissariat désigne comme « différences acceptables », est une question essentielle qui conditionnera le succès de la réforme. « La prise en compte de ces spécificités professionnelles dans l’architecture du futur régime universel de retraite en conditionne la pertinence et l’acceptabilité ».

C’est pourquoi, l’association Pro’Action Retraite affirme la volonté des régimes professionnels adhérents de contribuer à enrichir la réforme de leur spécificité, de leur modernité et de leur capacité d’adaptation aux enjeux.

La position de Pro’Action Retraite

Dans quelques semaines, l’association présentera un scénario concerté et opposable au projet de réforme porté par le Haut-commissaire à la réforme des retraites. Toutefois, elle livre déjà, dans son livre blanc, les résultats de ses travaux ainsi que ses premières réflexions.

Pro’Action Retraite dénonce en premier lieu la volonté du gouvernement de créer un régime uniforme à taux de cotisation élevé. Pour l’association, l’alignement à hauteur des 3 PASS se traduirait par une augmentation significative des cotisations pour de nombreux professionnels libéraux et remettrait en cause le caractère indépendant de l’exercice libéral.

Par ailleurs, elle rejette l’argument « d’apparente complexité » des régimes libéraux qui ne tient pas devant l’efficience de ces régimes : « Les réserves prudentielles accumulées depuis plusieurs décennies permettent non seulement de faire face aux risques conjoncturels et/ou démographiques, mais également d’absorber d’ici à 2070 les déséquilibres consécutifs à l’arrivée à la retraite des générations issues du baby-boom »

L’association souligne aussi, que dans son enquête, 81% des répondants refusent que ces réserves soient mutualisées dans un régime unique.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.