PLFSS 2022 : les Libéraux de Santé soutiennent une coordination des soins axée autour du patient

PUBLIÉ LE :
PLFSS 2022 : les Libéraux de Santé soutiennent une coordination des soins axée autour du patient
Adobe Stock

Alors que le PLFSS 2022 est toujours en cours de discussion auprès des chambres parlementaires, les Libéraux de Santé, organisation intersyndicale de professionnels de santé libéraux, ont exprimé dans un communiqué du 15 novembre 2021 leur volonté de développer « une coordination souple et efficace entre la ville, l’hôpital et le secteur médico-social ».

Un regard critique sur la politique « hospitalo-centrée » gouvernementale

Les professionnels regrettent notamment que le Gouvernement mène une « politique hospitalo-centrée », alors que notre système de santé ne peut reposer uniquement sur l’hôpital.

Le communiqué met ainsi l’accent sur la nécessité d’investir sur les soins libéraux de proximité, « urgence vitale pour les patients », dont les besoins sont croissants et liés à la transformation rapide des déterminants de santé publique, sous l’effet : du vieillissement de la population, de la chronicisation de pathologies de plus en plus lourdes désormais traitées en ville, de l’évolution des pratiques chirurgicales et de la e-santé.

L’appel au développement d’une « transversalité » autour des patients

Les Libéraux de Santé considèrent qu’une évolution des prises en charge et des missions des professions dans une logique de coordination forte est incontournable pour favoriser le maintien des patients à domicile, agir sur les hospitalisations et réhospitalisations évitables. A une condition : que chaque profession, médicale et paramédicale, évolue de concert.

L’organisation, qui réunit 11 syndicats représentatifs de professionnels de santé libéraux, soutient un « travailler ensemble », dans une logique de « transversalité » qui serait axée autour des patients plutôt que des structures, et « où chacun est pleinement mobilisé dans toute l’étendue de son décret d’actes, de ses compétences et lorsque cela s’impose, à travers de nouvelles modalités de prise en charge ».

Les professionnels appellent ainsi le Gouvernement et les parlementaires, à développer un dispositif de coordination souple et efficace entre la ville, l'hôpital, et le secteur médico-social, en passant, notamment, par la reconnaissance des équipes ouvertes ou des « équipes de soins coordonnés autour du patient », dites ESCAP.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.