Pass sanitaire étendu, vaccination obligatoire des soignants… : les annonces de Macron face à la progression du variant Delta

PUBLIÉ LE :
Pass sanitaire étendu, vaccination obligatoire des soignants… : les annonces de Macron face à la progression du variant Delta
Adobe Stock

Dans une allocution diffusée ce lundi 12 juillet, Emmanuel Macron a annoncé une série de mesures pour faire face à l’augmentation du taux d’incidence du variant Delta

Extension du Pass sanitaire aux cafés et aux restaurants, obligation vaccinale des soignants, déremboursement des tests PCR et antigéniques dits de « complaisance », etc. Retour sur les principales annonces.

Extension du Pass sanitaire dès le 21 juillet

Depuis le 9 juin, la présentation du Pass sanitaire est obligatoire dans les festivals et les boîtes de nuit et dans tous les lieux accueillant plus de 1 000 personnes :

  • stades ;
  • salons et foires d’exposition ;
  • croisières ;
  • salles de spectacles ;
  • etc.

Pour rappel, font office de Pass sanitaire les documents suivants :

  • un certificat de vaccination contre le Covid sous la forme d’un QR code, avec un des 4 vaccins reconnus par l’UE (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen) ;
  • un test covid PCR ou antigénique négatif datant de moins de 48 heures ;
  • un certificat de rétablissement suite à une contamination datant de moins de 6 mois.

A compter du 21 juillet, sa présentation – certificat de vaccination ou test PCR négatif – sous forme papier ou numérique sera élargie à tous les lieux de loisirs et de culture recevant plus de 50 personnes. Il sera ainsi demandé aux personnes âgées de plus de 12 ans afin d’accéder aux lieux suivants :

  • parcs d’attraction ;
  • concerts ;
  • musées ;
  • cinémas ;
  • théâtres ;
  • etc.

Une deuxième étape est prévue début août, le Pass sanitaire deviendra alors obligatoire dans ces établissements :

  • cafés et restaurants, en salle ou en terrasse ;
  • centres commerciaux (la liste des centres commerciaux concernés fera l'objet d'une concertation entre le Gouvernement et les organisations professionnelles dans les prochains jours) ;
  • salles de sport ;
  • hôpitaux ;
  • maisons de retraite ;
  • établissements médico sociaux ;
  • avions, trains et cars pour les longs trajets. Les transports en commun ne seront donc pas concernés.

Cette obligation de Pass sanitaire s’applique également au personnel travaillant dans les établissements et lieux où il sera imposé aux clients.

Les contours de la mise en place de la disposition devraient bientôt être précisés dans un projet de loi qui sera présenté le 19 juillet en Conseil des ministres avant d’être examiné dans la semaine par le Parlement.

Vaccination obligatoire des soignants

Emmanuel Macron a également annoncé l'obligation de la vaccination pour « les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite et des établissements pour personnes en situation de handicap » mais également pour les professionnels et bénévoles travaillant auprès des personnes âgées et fragiles, y compris à domicile.

Les personnes concernées « auront jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner » ; après cette échéance, le Chef de l’Etat a annoncé « des contrôles et des sanctions ».

Peu après cette annonce, Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé a précisé que les soignants qui n’auront pas été vaccinés au 15 septembre « ne pourront plus travailler et ne seront plus payés ».

Et pour cause, le taux de vaccination des soignants – 57 % dans les Ehpad et 64 % à l'hôpital – demeure insuffisant au regard de la fragilité des résidents accueillis.

Déremboursement des tests PCR de confort

A l’automne, les tests PCR et antigéniques dits de « confort » ne donneront plus lieu à un remboursement par la Sécurité sociale, exception faite des tests réalisés sur prescription médicale ou si la personne concernée est cas contact.

Cette piste avait été recommandée par l’Académie de médecine en juin dernier, qui estimait que la possibilité d’effectuer des tests PCR à volonté et gratuitement constituait un frein à la vaccination.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.