Libération fiscale : depuis vendredi 27 juillet, les contribuables travaillent uniquement pour eux

PUBLIÉ LE :
Libération fiscale : depuis vendredi 27 juillet, les contribuables travaillent uniquement pour eux
fotolia

Cette date symbolique, appelée jour de la libération fiscale, correspond au jour de l’année à partir duquel les Français imposables commencent réellement à gagner de l’argent.

Cette date fictive a été donnée par l’institut économique Molinari (IEM) qui publie sa 9ème édition consécutive sur la pression fiscale et sociale réelle du salarié moyen dans chacun des 28 pays membres de l’Union européenne (UE). Elle souligne le poids des charges sociales et des impôts sur les contribuables.

À NOTER

Le « jour de libération fiscale » est un concept développé par l’homme d’affaire, Dallas Hostetler, pour signifier que l’ensemble des contribuables a accumulé suffisamment d’argent, depuis le début de l’année, pour pouvoir payer les cotisations sociales, les prélèvements sociaux et l’impôt sur le revenu qui financent les dépenses publiques de l’État. À partir de cette date fictive, les travailleurs imposables commencent réellement à gagner de l’argent.

Le jour de la libération fiscale arrive 45 jours plus tard que la moyenne de l’Union européenne.

D’après l’étude de l’IEM, en 2018, le taux de prélèvement obligatoire du salarié moyen est de 44,52 % dans l’UE, contre 44,80 % en 2017.

Les contribuables français sont les plus taxés, avec 56,73 %, contre 57,51 % en 2017. Cela signifie que pour pouvoir bénéficier de 100 € de pouvoir d’achat réel, ils doivent payer 131 € de charges et d’impôts. C’est 2 € de moins qu’en 2017. La suppression progressive des cotisations maladie et chômage a permis aux salariés de gagner 244 € cette année.

L'Autriche et la Belgique suivent avec 54,32 % (54,28 % en 2017) et 54,24 % (56,74 % en 2017) de taxation réelle du salarié moyen.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.