Les pensions de retraite, bientôt indexées sur les salaires ?

PUBLIÉ LE :
Les pensions de retraite, bientôt indexées sur les salaires ?
Fotolia

Dans le cadre des discussions menées avec les partenaires sociaux sur les règles de pilotage du futur régime universel par points, Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire à la réforme des retraites, a soumis l’idée de revenir sur l’indexation des pensions de retraite sur l’inflation, en vigueur depuis plus de trente ans.

Il se dit favorable à une revalorisation des pensions sur les salaires, système qui avait cours durant la période 1948-1987. Un choix plus « cohérent », selon lui.

Baser les pensions sur les salaires : quels avantages ?

La méthode d'indexation des pensions retraite sur l'inflation, qui se base donc sur la hausse des prix en France (hors tabac) définie chaque année par l’INSEE, présenterait quelques vertus et notamment « l'avantage de ne pas dévaloriser les droits acquis par rapport à l'évolution générale des prix et permet en outre d'octroyer un taux de remplacement à la liquidation plus élevé ». Le système peut toutefois être synonyme d’iniquité, en ne valorisant pas les droits acquis au titre de la retraite, « de la même façon (…) en début, au milieu ou en fin de carrière ».

En outre, l’indexation des pensions basée sur l’inflation se traduit par de faibles revalorisations, l’inflation étant généralement basse en France.

Une indexation des pensions basée sur l’évolution des salaires présenterait notamment l’avantage de « maintenir constant le rythme d'acquisition des droits au cours de la carrière pour un individu moyen » souligne Jean-Paul Delevoye.

Par ailleurs, si elle était adoptée, cette règle permettrait « de faire profiter aux assurés ayant des carrières plates ou heurtées d'une revalorisation des droits tenant compte de l'évolution globale des salaires ».

Vers la mise en place d’une « règle d’or » pour encadrer le système ?

Pour mettre en place une place une telle réforme, Jean-Paul Delevoye présente plusieurs axes de réflexion. Se posent notamment deux questions : « les retraites doivent-elles être indexées sur le salaire moyen par tête ou sur la masse salariale ? Que faire pendant la période de transition entre les deux systèmes ? ».

Afin d’encadrer le pilotage financier du système, peut-être faudrait-il mettre en place « une règle d'or de retour à l'équilibre », s’interroge le Haut-commissaire et si nécessaire, prévoir un « fonds de lissage des évolutions économiques ».

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.