Les jeunes de plus en plus précaires : un challenge pour le futur régime universel de retraite

PUBLIÉ LE :
Les jeunes de plus en plus précaires : un challenge pour le futur régime universel de retraite
Adobe Stock

Dans une réunion prévue ce jeudi 11 juillet, le Conseil d’orientation retraite (COR), prévoit d’examiner le document de travail consacré à l’évolution des inégalités intragénérationnelles qui pointe notamment le « risque que les générations [nées à la fin des années 80], ou du moins les individus les moins favorisés de ces générations, cumulent des carrières moins favorables et des conditions de départ à la retraite dégradées par rapport aux générations précédentes qui sont à la retraite ou sur le point de la prendre » (source : Les Échos).

Un avenir sombre semble donc se profiler pour les jeunes générations. D’autant que les chiffres actuels semblent corroborer ce scénario :

  • Pour les générations nées à la fin des années 1980, le taux de chômage des 20-24 ans s’élève à 20 % (hors étudiants), contre 10 % de ceux qui sont nés au début des années 1960, au même âge
  • Le taux d’emploi des jeunes, quant à lui, ne semble guère plus reluisant et confirme la précarité professionnelle qui sévit au sein de cette population : ainsi, le taux d’emploi précaires (contrats CDD et intérim) chez les 20-24 ans nés à la fin des années 80, s’établit à 38 % ; c’est un bond de 20 points par rapport aux générations de la même tranche d’âge, nées dans les années 60
  • Le taux de pauvreté en hausse chez les jeunes : l’AGIRC-ARRCO a réalisé une étude sur l’évolution de la précarité chez les assurés du Régime général, entendons par « précarité », le fait de gagner moins que le SMIC et de devoir compter sur ses proches ou le versement de revenus de remplacement (indemnités chômage, prestations maladie, etc.) pour s’en sortir : si le taux de précarité des 20-24 ans s’établissait à 50 % chez les personnes nées au cours de la période 1958-1962, il frôle les 80 % pour les générations nées entre 1978 et 1982

Ces résultats corrèlent avec l'étude menée par le COR sur la pauvreté monétaire qui relevait que le taux de pauvreté des 20-24 ans était passé de 5 % en 1970 à 25 % pour cette même classe d'âge en 1996

Alors que le Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire à la réforme des retraites, rendra ses recommandations le 18 juillet prochain, la prise en compte, dans le cadre du futur régime universel, de la question de la solidarité envers les populations les plus précaires, semble primordiale.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.